[RETRO 2022] À la recherche d’une identité commune

Sur le plan culturel, il y a eu la première édition du festival Caledonia à l’occasion de la Fête de la citoyenneté, l’exposition inédite sur les Kanak et le bagne, et la semaine de commémoration de la disparition de la Monique. Des événements voulus par Louis Mapou pour construire une identité calédonienne.

Annoncé par le président du gouvernement Louis Mapou dans son discours de politique générale en novembre 2021, le festival Caledonia a été « le premier grand rendez-vous des Calédoniens avec eux-mêmes dans l’esprit de Mélanésia 2000 », qui célébrait le peuple Kanak.

Là, l’événement a fêté « l’ensemble des cultures qui façonnent le pays », « le peuple multiculturel ». Il s’inscrit dans une démarche d’appropriation « historique et identitaire (…) en valorisant la contribution de toutes les communautés à l’histoire, à l’identité et à la culture ».

Quatre jours de chants et de danses au centre Tjibaou, un circuit touristique du bagne, des discussions, de l’artisanat… « Il faut continuer à se voir, à s’écouter, à échanger pour créer des liens d’appartenance », indiquait alors Mickaël Forrest, membre du gouvernement en charge de la culture.

« LES KANAK ET LE BAGNE »

La réalisation d’une exposition inédite sur les liens entre les Kanak et le monde du bagne relève de la même intention. Elle explore les unions qui ont donné naissance à de nombreuses familles calédoniennes métissées, un pan méconnu et encore tabou de l’histoire.

Ce travail se veut être, là aussi, vecteur de rapprochement entre les communautés, et prend part à la volonté d’inscription du bagne calédonien à l’Unesco.

Dans la même lignée, la célébration de la disparition du caboteur la Monique et de ses 126 occupants en 1953. Pour la première fois, une semaine de commémoration s’est tenue dans les trois provinces, en préfiguration des 70 ans l’année prochaine.

Et aussi … 

Le succès de Fin bien ensemble !, dernier volet de la trilogie de Jenny Briffa consacrée à l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie.

Le retour des invités internationaux et des grands rendez-vous : les danseurs de l’Opéra de Kiev, la 4e édition des Francofolies de Nouméa, la 2e édition de Jazz à Nouméa, la soirée Kaneka legend à l’Arène du Sud, le Blackwoodstock, le Pacific reggae vibes et les spectacles des Féeries de Noël à Nouméa.

La reprise du drive-in du Pont-des-Français et la première bougie du mk2 Dumbéa. En revanche, le festival Ânûû-Rû Âboro a peut-être vécu sa dernière édition.

Anne-Claire Pophillat. 

©gouvernement nc 

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market