Référendum : Pas de drapeau français ?

Le Congrès devra statuer, ce vendredi, sur la possibilité ou non d’utiliser le drapeau tricolore dans la campagne officielle du référendum du 6 septembre. Une situation invraisemblable et pourtant…

Les élus du Congrès doivent se réunir en séance extraordinaire, ce vendredi 6 mars, pour rendre un avis sur le projet de décret de l’État destiné à convoquer et organiser le deuxième référendum. Si cet avis a un caractère consultatif, il pourrait faire débat sur un point : la possibilité ou non pour le camp non indépendantiste d’utiliser les trois couleurs symbolisant la France dans ses documents et ses vidéos de campagne.

Une situation ubuesque pour un territoire français et pourtant, l’interdiction relève du droit électoral général. En effet, l’article 27 du Code électoral indique que « les affiches et circulaires ayant un but ou un caractère électoral qui comprennent une combinaison des trois couleurs bleu, blanc et rouge, à l’exception de la reproduction de l’emblème d’un parti ou groupement politique, sont interdites. » L’article 28 précise que « les bulletins doivent être en effet imprimés en une seule couleur et sur papier blanc ».

En clair, les partisans de l’indépendance pourraient afficher leur drapeau, mais les non-indépendantistes seraient interdits d’utiliser le drapeau tricolore. Un article que met en avant le camp indépendantiste avec pour conséquence d’attiser le mécontentement des loyalistes.

C’est donc ce vendredi que le Congrès devra statuer sur la possibilité ou non d’arborer le drapeau bleu, blanc, rouge dans la campagne officielle : les affiches et les clips réalisés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel. Pour le reste chaque Calédonien est libre de montrer son attachement à la France.

D.P.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market