Réactions : « Sa ville était sa passion »

Virginie Ruffenach, présidente du groupe Avenir en Confiance au Congrès

« Sa ville était sa passion »

« Depuis 2007 et sans discontinuité, il me désignait comme sa représente au comité des signataires et m’a mis le pied à l’étrier de la vie politique. J’ai eu la chance d’être conseillère municipale de Nouméa sous sa mandature. Sa ville était sa passion. Il était au service de ses administrés avec un si grand sens de l’intérêt général et une courtoisie exceptionnelle. C’est une immense personnalité que la Nouvelle-Calédonie perd aujourd’hui. J’étais si admirative de sa capacité à déclamer un discours très construit ou une simple anecdote historique sans aucune note et avec un art oratoire unique quasiment jusqu’au bout de sa vie. »

 


Thierry Santa, président du Rassemblement-LR

« C’était un homme de paix »

Thierry Santa. (© Archives DNC/A.-C.P.)

« Jean Lèques était le président d’honneur de notre mouvement. Il aura marqué de son empreinte l’histoire de la Nouvelle-Calédonie des cinquante dernières années. C’est au mandat de maire qu’il était le plus attaché et c’est à son initiative qu’une vaste politique de réaménagement urbain a été entreprise. Extrêmement populaire, c’était un humaniste et un homme de paix qui s’est toujours attaché à maintenir des passerelles entre les camps qui s’affron- taient. Avec sa disparition, c’est une page essentielle de l’histoire de la Nouvelle- Calédonie qui se tourne et Jean Lèques va beaucoup manquer. »

 


Province Sud

« Sa réflexion humaniste va manquer »

« Jean Lèques aura marqué de son empreinte l’histoire de la Nouvelle-Calédonie comme un homme d’engagement et de conviction. Il restera dans la mémoire des Calédoniens comme profondément humain, honnête et soucieux du devenir des plus démunis. Cet engagement au service des autres, Jean Lèques le réalisa dans une carrière politique longue et riche. Nouméa, une ville qu’il aimait passionnément et au développement de laquelle il a consacré toute son énergie. Les Nouméens conserveront de lui l’image d’un maire sillonnant les rues de sa ville à la rencontre de ses administrés. ‘Fifils’ a œuvré toute sa vie pour la paix. Il professait le dialogue et le respect. Le départ de Jean Lèques est une perte pour la Nouvelle-Calédonie à l’heure où elle va devoir se définir un avenir. Son sens des valeurs, sa réflexion humaniste et sa vision de la fraternité vont manquer. »

 


Gouvernement de Nouvelle-Calédonie

« Son intégrité, sa proximité avec la population et sa bienveillance »

Louis Mapou. (© Archives DNC/A.-C.P.)

« Figure emblématique de notre pays et de l’histoire politique de la Nouvelle-Calédonie, Jean Lèques a été le premier à présider à la destinée du gouvernement collégial. Gaulliste convaincu, homme attaché à cette terre de Nouvelle-Calédonie, Jean Lèques était un homme de conviction, d’une grande culture et d’une mémoire hors du commun. Il vouait une vraie passion à la Nouvelle-Calédonie. Il y a consacré une grande partie de sa vie, de sa réflexion et de son engagement au service de l’intérêt public. Son intégrité, sa proximité avec la population et sa bienveillance resteront longtemps dans la mémoire de ses administrés ».

 


Sonia Backes, présidente de la province Sud

« Il écoutait le cœur des Nouméens »

Sonia Backes. (© Archives DNC/Théo Rouby/AFP)

« Chacun se souviendra de sa présence dans les rues de Nouméa les samedis, là où il écoutait le cœur des Nouméens. Il était un pionnier, un Calédonien de cœur, profondément attaché à la Calédonie française, et qui nous manquera dans les discussions qui vont s’ouvrir. »

 


Sonia Lagarde, maire de Nouméa

« Engagement et exigence au service de sa ville »

Sonia Lagarde. (© Archives DNC/A.-C.P.)

« Jean Lèques a été totalement investi pour la ville de Nouméa durant ses 29 ans de mandat. Nous saluons avec le plus grand respect l’engagement et l’exigence qui ont été les siens pendant toutes ces années au service de sa ville et des Nouméens. »

 


Roch Wamytan, président du Congrès

« Dévouement profond pour la politique »

Roch Wamytan. (© Archives DNC)

« Sa trajectoire de vie est marquée par son dévouement profond pour la politique faisant de lui un personnage incontournable du paysage institutionnel local. Je souhaiterais saluer la mémoire de cet homme dévoué qui laisse derrière lui une empreinte impérissable sur la capitale du pays. »

 


Nicolas Metzdorf, président de Générations NC

« Un homme de conviction »


Nicolas Metzdorf. (© Archives DNC)« Je salue la mémoire d’un homme d’engagement et de conviction, humaniste profondément attaché au dialogue. Jean Lèques a marqué l’histoire du pays d’une empreinte indélébile au travers des hautes responsabilités qu’il a exercées avec détermination. C’est lui qui a dessiné le visage de la Nouméa moderne que l’on connaît aujourd’hui, agissant pour son développement et son embellissement. Il disparaît à l’heure où la Nouvelle-Calédonie va s’engager dans un processus la conduisant à définir son avenir, sa voix et sa vision vont manquer. »

 


Pascal Lafleur, chef d’entreprise

« Le dialogue et la justice ont orienté sont action »

Pascal Lafleur. (© Archives DNC/G.C.)

« Je souhaite rendre hommage à un grand acteur de la vie politique calédonienne. Jean Lèques s’est toujours impliqué avec fidélité pour le bien de l’en- semble des Calédoniens. Le dialogue et la justice ont toujours été les orientations de son action, tout en défendant avec fermeté la place de la Nouvelle-Calédonie dans la France. C’était un grand homme politique, c’est une page de l’histoire de la Calédonie qui se tourne. »

 


Eddie Lecourieux, maire du Mont-Dore

« Il a considérablement œuvré auprès d’autres communes »

Eddie Lecourieux. (© Mairie Mont-Dore)

« Ce grand homme politique aura marqué la vie des Nouméens, mais aussi celle des Calédoniens au cours des cinquante dernières années. Homme de proximité, il a également œuvré de manière considérable auprès d’autres communes lors de sa présidence du Syndicat intercommunal du Grand Nouméa de 2006 à 2010 et comme membre de l’Association française des maires de Nouvelle-Calédonie. Je tiens à saluer l’engagement total de Jean Lèques auprès des Calédoniens. »

 


Jean-Louis d’Anglebermes, président du Cese

« Un homme politique resté humble »

Jean-Louis d’Anglebermes. (© Archives DNC/G.C.)

« Le Cese rend hommage à l’homme politique resté humble, souligne sa compassion et son humanité restée intacte. »

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market