Quatre Cagous partent pour le haut niveau

Les championnats français ne manquent pas de Calédoniens dans leurs rangs, même au plus haut niveau. Quatre de plus vont venir renforcer les troupes dès ce week-end.

Manuia Mufana au pôle de Rennes, Brent Liufau et Yvannick Mufana au centre de formation de Pau et William Falelavaki à Perpignan. Le rugby tricolore gagne quatre pépites calédoniennes, dont le départ est prévu pour ce week-end. Tous sont issus du pôle espoirs local et prouvent, s’il le fallait encore, la qualité du vivier calédonien.

Âgés de 17 à 18 ans, ils rejoignent ainsi Matthieu Uhila et Luc Ignace Vea, partis l’an dernier. Manuia Mufana innove également puisqu’il n’y avait, jusqu’à présent, jamais eu de femme du pôle espoirs partant vers la Métropole. Pour autant, elle ne sera pas la seule Calédonienne à Rennes, car elle y rejoindra Yolaine Yengo, internationale en rugby à 7, et Julietta Mafutuna.

Déjà la rentrée pour les autres

Tous espèrent se placer dans le sillage des stars de la discipline comme Sébastien Vahaamahina, Jocélyno Suta ou des plus jeunes tels que Rodrigue Neti ou Peato

Mauvaka. Mais la grande différence, c’est que tous ces Cagous cités ne sont pas passés par un pôle finalement créé en 2016. Avec ces six nouveaux départs, la structure, placée sous la houlette de l’ancien pro de Montpellier, Laurent Vili, entre donc dans une nouvelle ère.

De quoi faire rêver à un destin national les 22 joueurs qui composeront le pôle pour la saison qui arrive. Des jeunes de 2005 et 2006 qui sont partis pour trois ans de travail sportif, mais également scolaire puisque chacun se lance dans un double projet.

A.B.

©D.R. 

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market