Purge à Hong-Kong

Au lendemain du vote de la loi sécurité par l’assemblée populaire chinoise, qui permet de réprimander à Hong Kong les activités subversives, la sécession, le terrorisme et la collusion avec des forces étrangères, 180 manifestants ont été arrêtés ainsi qu’un professeur d’université. Le gouvernement local a ordonné aux bibliothèques et aux écoles de retirer le matériel pédagogique et les livres qui pourraient s’apparenter à ces infractions. La riposte internationale s’organise, mais timidement. Les États-Unis ont suspendu les exportations d’armement, tout comme le Canada, qui a également annulé son traité d’extradition avec le pays. Le Royaume- Uni et l’Australie ont ouvert leurs portes aux Hongkongais et le premier envisage de revoir le mécanisme d’attribution des contrats de 5G. Lundi, le militant pro démocratie, Joshua Wong, a appelé le monde à être solidaire avec Hong Kong. Facebook, Twitter et Google ont indiqué qu’ils refusaient désormais les demandes d’informations sur leurs utilisateurs émanant des autorités par respect pour la liberté d’expression.

©reuters 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market