« Progrès »

Il y a du mieux dans les relations entre les indépendantistes et l’État. Gérald Darmanin, actuellement en visite, s’est dit satisfait que toutes les tendances aient cette fois accepté de le rencontrer et que partout il soit
accueilli. Un « progrès », a-t-il jugé. Le ministre a également reçu l’assurance qu’après le Congrès du FLNKS en janvier, chacun serait officiellement prêt à dialoguer.

Reste à savoir précisément sous quelle forme et sur quels thèmes exactement. Toute l’année 2023 sera donc consacrée à ces discussions avant les provinciales de 2024 et la révision de la Constitution. Elles vont se
tenir notamment dans les groupes thématiques dont le rendu est attendu pour le milieu d’année.

Le nickel sera évoqué directement à Paris et Gérald Darmanin promet de s’y impliquer personnellement avec Jean-François Carenco. Pas de chèque pour le moment, dit le ministre (des salaires sans doute) : le nickel n’est « pas une
réussite » localement et il faut d’abord construire un projet industriel.

Les questions institutionnelles seront réservées aux seuls politiques, avec notamment le sujet du corps électoral qu’il faut « poser sur la table » sans en faire un premier élément de négociation. L’État vise un projet pour la Nouvelle-
Calédonie dans la République française tout en aidant les indépendantistes en leur proposant un « chemin » de plus grande autonomie.

Gérald Darmanin n’a pas omis de dire toute l’importance que le territoire revêt pour la Nation. « Je me réjouis que notre stratégie militaire, diplomatique, culturelle, linguistique fasse de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française, l’axe principal de la grandeur de la France », a-t-il déclaré.

Ce sont « de grands territoires français » et le président de la République réserve, selon lui, « un avenir incroyable à ces deux beaux et grands territoires entourés de puissances qui parfois ne nous veulent pas que du bien ». La  périlleuse négociation peut commencer. En attendant notre joyau n’est vraiment pas au beau fixe…

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market