Pétanque : NC1ère fait appel à un pro du tournage sportif

Pour assurer la retransmission de la Coupe du monde des confédérations de pétanque qui se déroule à Païta depuis mercredi, NC1ère a fait appel à un spécialiste, le réalisateur Jean- Marc Stabler. Originaire de Corse, ce professionnel travaille en freelance pour France Télévisions ou pour d’autres chaînes sportives comme Bein Sports. Nous l’avons rencontré.

DNC : Depuis combien de temps filmez-vous des grandes épreuves sportives ?

Jean-Marc Stabler : France Télévisions m’a sollicité il y a une dizaine d’années pour la Marseillaise, qui
est le plus grand tournoi de pétanque du monde avec plus de 10 000 joueurs de tous niveaux. Ils voulaient traiter la pétanque comme un sport de haut niveau avec des moyens, des effets, des ralentis. J’avais commencé quelques années auparavant avec d’autres rendez-vous sportifs. Pourtant, j’ai commencé ma carrière dans le cinéma, mais très vite la télévision m’a happé. Je réalise des directs d’événements sportifs, mais également le journal de 13h de France 2 et quelques émissions.

DNC : Pourquoi avoir choisi une spécialisation dans le sport ?

Jean-Marc Stabler : C’est une réalisation à part qui tient compte de beaucoup de paramètres. Il faut, bien évidemment, avoir une connaissance du sport pour anticiper les actions, envisager les choix tactiques pour placer les caméras et les cadreurs. Réaliser de grands rendez-vous sportifs est très prenant, il faut faire des choix rapidement. Mes plus beaux souvenirs restent la réalisation de la Coupe du monde de football en Afrique et les 24 Heures du Mans auto.

DNC : En quoi consiste votre travail, plus spécifiquement pour cette Coupe du monde des confédérations ?

Jean-Marc Stabler : Je coordonne toute l’équipe présente à l’Arène du Sud, soit une quinzaine de personnes, six caméras, une grue travelling et une régie spéciale pour que les téléspectateurs puissent suivre la compétition comme s’ils étaient là, à côté des terrains, des tirs et des cochonnets. Je dois gérer les difficultés si elles se présentent.

DNC : Que pensez-vous de la compétition et quels sont vos favoris ?

Jean-Marc Stabler : Je connais très bien l’équipe de France pour qui, bien évidemment, mon cœur balance. Mais attention, elle a sur sa route la Thaïlande, vice-championne du monde et vainqueur de la dernière Coupe des confédérations. Deux belles équipes que l’on va suivre au fil des parties.

Texte et photo C.S 

————————————

La Coupe du monde des confédérations

La Nouvelle-Calédonie accueille pour la première fois cette compétition internationale à l’Arène du Sud de Païta jusqu’à samedi. Sept nations, dont la France, et elles représentent chacune un continent ou une zone géographique. La Nouvelle-Calédonie affiche deux équipes. Avec le championnat du monde, la Coupe des confédérations est la compétition la plus importante pour les fans du cochonnet.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market