Peato Mauvaka et les Cagous sur tous les terrains

Une victoire face à l’Angleterre pour Mauvaka, une étape de la Coupe du monde à 7 pour Sefo Siega et Yolaine Yengo, les rugbymen calédoniens n’ont pas chômé le week-end dernier

Une victoire dans le crunch

On l’avait laissé après une haie d’honneur en bas de son hôtel de Tokyo, en octobre dernier. Peato Mauvaka avait dû quitter le Mondial sur blessure sans jouer un match. Le temps a fait son œuvre et le première ligne de Toulouse, formé à Dumbéa, a retrouvé la tunique bleue, lundi dernier, pour l’ouverture du Tournoi des Six Nations. Une victoire face à l’Angleterre (24- 17) qui lance parfaitement l’ère Fabien Galthié, nouveau sélectionneur de l’équipe de France. Le Calédonien, lui, était remplaçant au début du match et n’a fait son apparition sur le terrain que pour le dernier quart d’heure. Le moment où la défense tricolore a dû contenir les assauts anglais. Peato Mauvaka aura été discipliné et sérieux dans ce domaine, malgré une erreur au lancé en touche. On verra si le nouveau coach passe l’éponge. Le prochain match des Bleus aura lieu ce lundi contre l’Italie.

Siega reste indéboulonnable

Si l’équipe de France n’a pas spécialement brillé lors de la manche australienne des World Rugby Seven Series le week-end dernier, Sefo Siega a prouvé que l’on pouvait compter sur lui chez les Bleus. De bon augure en vue des Jeux olympiques, et ce, même si la France n’a

pas encore validé son billet pour Tokyo. Sur les quatre matchs des Tricolores à Sydney, le Cagou en a joué trois et marqué deux essais, dont celui contre les Samoa qui a parfaitement lancé la France vers la victoire (24-17). Si le 7 français a terminé à une triste neuvième place lors d’une manche dominée par Fidji, le succès contre les Samoans est un motif de satisfaction puisque les Bleus les retrouveront en juin, lors du tournoi de qualification olympique.

Yengo prend de l’expérience

L’apprentissage en bleu continue pour Yolaine Yengo. Elle aussi faisait partie du voyage à Sydney pour la manche de Coupe du monde. Un week-end réussi pour les Françaises qui ont pris la quatrième place derrière les grosses cylindrées que sont la Nouvelle-Zélande, le Canada et l’Australie. De quoi espérer le meilleur lors du tournoi de qualification olympique qui aura aussi lieu en juin. La Maréenne, elle, n’a pas été beaucoup sollicitée, mais est malgré tout entrée en jeu dans deux rencontres, avant d’être titulaire lors du match pour la troisième place face à l’Australie, une défaite de justesse 12-10.

A.B.

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market