Pas convaincant

La Convention des partenaires à Paris appelle quelques observations. Visiblement les méthodes ne changent pas : le gouvernement central conserve sa position de chef d’orchestre et nos responsables lisent les partitions. Les questions institutionnelles seront traitées une nouvelle fois, uniquement par les politiques. Une méthode que nous connaissons déjà et qui fait que le territoire piétine depuis 15 ans. Respecter la légitimité et la compétence de chacun est un bel argument, mais quand il y a si peu de participation, peut-on parler de légitimité ou de représentativité ?

L’élargissement à « des sujets vitaux » pour l’avenir des Calédoniens est sans doute une façon d’amuser les participants. Ce n’est pas cela qui va placer le territoire sur le chemin du développement et le rendre attractif. Car on ne mettra jamais tout le monde sur la même longueur d’onde. Pourquoi le gouvernement ne propose-t-il pas à chacun de travailler sur un projet ? Ces travaux pourraient ainsi être confrontés, amendés et il pourrait ainsi être proposé aux électeurs un choix pour l’avenir et notamment un choix de société.

Le gouvernement démontre une fois de plus qu’il ne connaît pas le dossier calédonien, qu’il ne le voit que de très loin. Les jeunes représentants, a priori, n’ont pas connu l’époque des événements et des accords. On se complait dans des déclarations de circonstance et il y a de grandes chances que rien de concret, comme toujours, n’en sorte. Par ailleurs, fixer d’ores et déjà un calendrier pour se caler sur les provinciales semble mettre une pression inutile.

Ce n’est pas de la responsabilité de l’État d’avancer, mais plutôt celle des Calédoniens avec l’État qui est un partenaire. Sur la déclaration commune entre Les Loyalistes et le Rassemblement,
il semble difficile de ne pas être en accord avec ce qui est dit. En revanche, faire une telle déclaration alors qu’on ne sait pas ce que proposent les uns ou les autres sur le reste et qu’aux dernières élections on a pu voir des divergences notables, c’est sans doute donner une fois de plus de faux espoirs aux électeurs.

Certains semblent tourner autant que le vent. Il y a trois mois, Les Loyalistes se déclaraient avec Calédonie ensemble, ils font maintenant une déclaration avec le Rassemblement. Et ce dernier fait cause commune sans savoir a priori, quelles seront les propositions des Loyalistes sur les autres questions. Qui a été sous l’influence de l’autre et qu’en sera-t-il par la suite ?

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market