Oppositions sur l’abattage des requins

L’abattage de plusieurs requins, suite à la disparition d’un véliplanchiste en juin, a suscité de vives réactions auprès des associations de protection de l’environnement ainsi que chez les coutumiers. Une majorité de sénateurs coutumiers a ainsi adressé un courrier à la province Sud qui avait réalisé les opérations d’abattage, à la demande de la mairie de Nouméa, afin d’exprimer son opposition, rappelant le rôle culturel des requins. La présidente de la province a rappelé aux coutumiers les compétences attribuées à l’institution en matière environnementale et leur a glissé une pique sur la question des tortues.

« Nous sommes régulièrement sollicités par des clans pour bénéficier également de dérogations afin de permettre l’abattage de tortues. Si je suis le raisonnement de vos collègues, il me semble que je devrais m’opposer à ces prochaines demandes lorsqu’elles me seront formulées », a-t-elle répondu au président du Sénat coutumier.

Une pétition a par ailleurs été lancée par le collectif Requins NC et soutenue par plusieurs associations et notamment Calédoclean, Corail vivant, Ensemble pour la planète, Sea Shepherd NC, SOS Mangroves, WWF. Elle a largement mobilisé la population et avoisine les 50 000 signataires. La province Sud devrait prochainement communiquer sur sa stratégie en matière de gestion du risque requin.

M.D.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market