Nouméa : que les animations servent aussi aux commerces …

Rendre le centre-ville attractif, dynamique et plaisant … c’est le rôle de l’association Nouméa Centre Ville, réunie la semaine dernière avec l’ensemble de ses partenaires pour faire le point sur ses actions et sa stratégie 2016. Dans un contexte budgétaire tendu, Nouméa Centre Ville doit, plus que jamais, soutenir les commerces.

Nouméa Centre Ville est une association de loi 1901 créée en juin 2002 grâce à un partenariat public/privé entre la commune, la CCI-NC, la province Sud, le Syndicat des commerçants et l’Office du tourisme. Elle fonctionne actuellement avec un budget de 100 millions de francs après la baisse des subventions enregistrée en 2014. 70 % de ce budget provient des subventions et le reste de fonds propres. Les derniers mois ont été pour le moins difficile et une avance de trésorerie a même dû être octroyée à l’association au mois de décembre. « Tout le monde le sait, c’est une année de restriction budgétaire. L’activité économique est en net ralentissement », commente Stella Le Van Hao, directrice de Nouméa Centre Ville. Dans ce contexte, l’association, explique-t-elle, s’est fixé l’objectif « d’accompagner l’attractivité commerciale du centre-ville, à son niveau et avec ses moyens ».

Les Jeudis du centre-ville en tête d’affiche

L’association emploie quinze personnes et finance plusieurs opérations pour inciter la population à venir dans le centre et le Quartier Latin. Un certain nombre d’actions se poursuivront en 2016 : Il y aura douze Jeudis du centre- ville, avec un premier rendez-vous le 7 avril aux couleurs de Wallis-et-Futuna. Quelques nouveaux thèmes seront mis en valeur cette année : l’artisanat d’art local avec la Chambre des métiers d’art, les 30 ans du service militaire adapté et la fête des fruits. L’année dernière, les Jeudis du centre-ville ont attiré 71 000 visiteurs. Il y aura par ailleurs neuf vide-greniers, contre cinq l’année dernière, et les dimanches en mode doux, également très populaires, sont reconduits. « Ces actions permettent de dynamiser la ville le dimanche et de toucher aussi les croisiéristes qui découvrent un centre- ville vivant », se réjouit Stella Le Van Hao, qui rêve cependant que les commerces puissent un jour rebondir sur ces animations dominicales. On retrouvera par ailleurs les grandes actions commerciales que sont les soldes, la fête des Mères, mais aussi les concerts au kiosque à musique ainsi que les rencontres avec les stars : Miss Nouvelle-Calédonie, Élie Semoun, Yaniss Odua…Nouméa Centre-ville assure enfin deux partenariats logistiques avec la rentrée Karuïa Bus et Earth Hour. Quelques opérations telles que « Le sport ça me dit»ou«Délice culture»nesonten revanche pas reconduites.

Dans la partie « non émergée de l’iceberg », Nouméa Centre Ville continue de travailler avec ses partenaires du commerce sur les horaires d’ouverture, le stationnement, la sécurité. L’objectif pour tous : séduire de nouveau la clientèle, et faire face au développement des communes limitrophes. « Avec 650 cellules commerciales, nous restons le plus grand ensemble commercial de Nouvelle- Calédonie. Mais il faut arriver à communiquer de manière globale et à dire que les choses évoluent », conclut la directrice. En 2015, le relevé commercial faisait état de 80 commerces ayant fermés et d’une trentaine d’ouvertures. Des chiffres à prendre avec des pincettes selon Nouméa Centre Ville, les raisons des fermetures étant diverses et variées, « pas seulement de simples liquidations ».

C.M.

————————————

80 % des commerçants satisfaits des stewards urbains

Le service de proximité des stewards urbains, qui sont au nombre de neuf, est particulièrement apprécié avec un taux de satisfaction de 80 % enregistré en 2014 auprès des commerçants. En 2015, les stewards ont aidé à relayer l’information sur 27 événements, ont permis de réaliser 9 enquêtes de terrain auprès des commerçants et des chalands et ont renseigné, chaque mois, 530 touristes. Sans compter le nombre de passants locaux avec qui ils ont pu converser…

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market