Navimon renouvelle sa flotte

La société de pêche Navimon a signé, jeudi 5 octobre, un contrat pour renouveler intégralement sa flotte sur trois ans. Au total, ce sont huit palangriers qui seront livrés au premier armateur de pêche du pays avant la fin 2020.

La pêche au thon représente bon an mal an 2 800 tonnes. C’est peu par rapport à nos voisins du Vanuatu qui vendent des licences de pêche aux étrangers et même à ceux de la Polynésie française dont les volumes de pêche sont nettement supérieurs à ceux des professionnels calédoniens (6 500 tonnes). La raison est simple, le manque de bateaux. Le contrat, passé jeudi matin, entre la société de pêche Navimon et le chantier naval Piriou ne modifiera pas ce manque, mais permettra aux pêcheurs de l’armateur de travailler dans de meilleures conditions. La société calédonienne va renouveler intégralement sa flotte de huit palangriers pour un montant de deux milliards de francs sur trois années.

Les huit navires précédents avaient également été construits par le chantier naval Piriou, chantier français établi il y a près d’une cinquantaine d’années et qui s’est fortement internationalisé ces dernières années. Le groupe est désormais implanté au Vietnam, au Nigéria ou encore en Pologne. Après vingt ans de service, les bateaux ont atteint la fin de leur cycle. La société ne sait pas encore ce qu’ils deviendront, ce qui pose une nouvelle fois la question du traitement des bateaux en fin de vie et le manque d’infrastructures pour les traiter.

Les huit palangriers de 20,70 mètres seront livrés en trois fois. Deux navires devraient rejoindre Nouméa avant le 31 décembre 2018. Trois autres suivront avant la fin 2019 et enfin, les trois derniers, avant la fin 2020. Au-delà du confort pour l’équipage, ce nouvel armement permettra de réduire les charges et de répondre aux nouvelles normes environnementales.

Navimon est une filiale de la Sodil, le bras financier de la province des Îles, et le premier armateur de pêche calédonien en termes de tonnage, de flotte et d’ancienneté. La société compte près de 70 salariés. Avec ses huit navires, l’armateur, créé en 1987 et racheté par la Sodil en 1990, pêche près de 1 500 tonnes par an, dont plus de 80 % de thonidés. Parmi les thonidés, Navimon remonte 70 % de thon blanc, 1 à 2 % de thon obèse et le reste de thon jaune. Les 20 % restants sont composés de marlin et de mahi-mahi. Un quart de la production est exporté, essentiellement du frais vers le Japon.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market