Navimon poursuit le renouvellement de sa flotte

Ils étaient attendus depuis un mois ! Trois nouveaux palangriers de la société Navimon, ont été livrés, mardi 14 janvier, au port de pêche de Nouméa. Le Iaai, le Nengone et le Païci Cemuhi construits par les chantiers Piriou, d’Ho Chi Minh, au Vietnam, ont été acheminés à Nouméa par cargo. Ils remplaceront trois bateaux plus anciens (Arau et Lanesera et Gossanah) vendus en Australie.

Le premier armateur de Nouvelle- Calédonie poursuit ainsi le programme de renouvellement de sa flotte composée de huit navires. Il en a remplacé deux l’an dernier : le Drehu et le Drubea Kapumë et devrait en recevoir trois autres d’ici la fin de l’année.

Chaque unité de 20,70 mètres possède une capacité de stockage de 20 tonnes et est équipés de deux cales, l’une dédiée au stockage du poisson, l’autre aux appâts. Ces navires sont destinés à la pêche à la palangre au thon et aux poissons pélagiques. La plus ancienne société de pêche de Calédonie effectue 160 campagnes par an, produisant 1 400 à 1 500 tonnes dont 90 % de thonidés.

« Le but n’est pas d’augmenter notre volume de pêche, mais d’améliorer l’existant », précise Florent Pithon, le directeur de Navimon. Plus confortables, plus sécuritaires et moins coûteux en carburant, l’investissement total s’élève à deux milliards de francs. Il bénéficie de la double défiscalisation nationale et locale ainsi que du soutien de la Sodil. Cette modernisation permet d’envisager l’activité hauturière sur les vingt prochaines années.

V.G.

©haut-commissariat 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market