Municipales à Païta : « Un rassemblement tiré par les cheveux »

L’attelage improbable de la commune de Païta attise les discussions. Le candidat indépendantiste, Raphaël Mapou, donne sa position sur l’alliance des représentants de l’Éveil océanien, Calédonie ensemble et du Rassemblement- LR pour le second tour des municipales.

Lors d’une conférence de presse, samedi, pour présenter sa liste, Louis Mapou a tenu à revenir sur ce qu’on peut appeler l’attelage improbable ou l’attelage incohérent. Indiquant sa satisfaction du nombre de listes conduites par des « enfants de l’Océanie à Païta (…), ce qui engage à construire quelque chose de nouveau », le représentant du FLNKS n’a pas mâché ses mots sur la constitution de la liste créée autour de l’Éveil océanien. Pour lui, il s’agit d’un « rassemblement un peu tiré par les cheveux (…), le seul objectif de cette liste étant de dégommer le maire sortant. Mais ce n’est en rien un projet pour la commune et ses habitants ». Selon lui, cette liste devra, si elle est élue, gérer les problèmes communaux et parler d’une seule voix, ce qui semble peu probable voire impossible. La tête de liste de Païta, votre identité, notre richesse a ensuite exposé les trois valeurs sur lesquelles repose son programme : « La sérénité, la stabilité et la durabilité ».

Lors du premier tour, Louis Mapou a rassemblé 17,6 % des voix. Derrière le maire sortant, Willy Gatuhau (35,45 %) et Milakulo Tukumuli (19,22 %). Ce résultat « une très bonne chose » pour le candidat, qui avait atteint 7,66 % en 2014, soit 10 points de plus en six ans. Notons tout de même qu’en 2014, la participation avait atteint 71 % au premier tour et seulement 57,3 % cette année. Signe, peut-être, aussi d’un désintérêt de la population quant aux nouvelles listes proposées ou tout simplement du scrutin.


Le Rassemblement national soutient Willy Gatuhau

Par voie de communiqué, le Rassemblement national de Nouvelle-Calédonie indique soutenir le maire sortant. Pour le secrétaire fédéral du parti, Alain Descom- bels, « le Rassemblement national fait valoir qu’à la veille du second tour des élections municipales, des alliances de contre‐nature, mais surtout dangereuses et inutiles font leur apparition. »

Alain Descombels explique surtout que le « Rassemblement les Républicains de Monsieur Santa renie son appartenance au camp loyaliste, en faisant liste commune avec la liste communautariste de l’Éveil océanien, sans scrupule vis‐à‐vis de l’État et qui refuse de se prononcer pour la France ou pour Kanaky, et Calédonie ensemble dont on connaît les affinités dangereuses avec les indépendantistes ». Ce positionnement « inique doit être dénoncé et combattu », poursuit-il. Le Rassemblement national appelle donc les électeurs de Païta qui se sont exprimés à voter pour Willy Gatuhau qui conduit la liste Païta en confiance, le 28 juin. « Il est désormais le seul candidat sur Païta à défendre sans ambiguïté et sans condition, et sans double langage, l’attachement indéfectible de la Nouvelle‐ Calédonie à la France et à ses valeurs », conclut le communiqué signé de la main de son secrétaire fédéral.

D.P.

©Païta votre identité notre richesse 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market