Municipales : l’Éveil océanien dévoile ses candidats

Le parti sera donc présent aux élections municipales. L’Éveil océanien a présenté, vendredi à la presse, trois de ses têtes de liste pour la province Sud, à Nouméa, Païta et au Mont-Dore. 

Après s’être fait remarquer aux dernières provinciales en obtenant des sièges à la province Sud et au Congrès, le jeune parti de Milakulo Tukumuli compte bien se faire une place dans les mairies. Si le président du parti avait déjà annoncé, l’année dernière, son intention de prendre part aux municipales, on attendait de savoir où ses principaux candidats feraient campagne. C’est chose faite depuis vendredi : on sait que Veylma Faleo est candidate sur la commune de Nouméa, Petelo Sao se présente au Mont Dore et Milakulo Tukumuli est tête de liste à Païta. D’autres formations et d’autres candidats seront annoncés prochainement, notamment sur Dumbéa et La Foa.

Tukumuli à Païta

Cette candidature est intéressante, car le président de l’Éveil aura sur sa route un autre Océanien en la personne de l’actuel maire, Willy Gatuhau, dans une commune où justement la communauté océanienne est prépondérante. Mais Willy Gatuhau part avec un désavantage de taille : il n’a plus l’appui du Rassemblement en raison de sa condamnation, en juin dernier, par le tribunal correctionnel dans l’affaire des achats de voix à Païta. Pourtant, l’actuel maire a fait appel de cette décision et est par conséquent toujours considéré comme présumé innocent.

Entre les deux hommes, représentant la communauté océanienne, ce sera donc plutôt une affaire de personnes, de charisme qui fera la différence. Cela, le comité local de l’Éveil océanien l’a bien compris puisque c’est lui qui a insisté pour que Milakulo Tukumuli tire la liste. Au final, « c’est une décision mûrement réfléchie étant donné les nombreuses fonctions que j’occupe aujourd’hui, a précisé celui qui est aussi le troisième vice-président de la province Sud, élu du Congrès et responsable du parti. C’est effectivement le comité local de Païta qui a décidé parce que c’est une volonté des administrés. Alors, j’ai décidé de relever ce défi. »

Le programme de campagne du candidat de l’Éveil n’a pas encore été dévoilé, tout comme à Nouméa et au Mont-Dore, mais, comme aux provinciales, il tournera sans aucun doute autour de la proximité, la sécurité, l’environnement et, bien entendu, du logement.

Représenter toutes les communautés

Si la liste de l’Éveil océanien aux provinciales, justement, était avant tout communautaire, l’objectif pour les municipales est plus affiné, comme l’explique Milakulo Tukumuli. Si l’objectif du parti a toujours été de représenter toutes les minorités ethniques qui ne se sentent pas représentées dans les institutions, pour ces municipales il y a aussi la volonté d’être « le miroir de la multiculturalité » de la Nouvelle-Calédonie.

Pour atteindre son objectif de représentativité aux pro- chaines municipales, le jeune parti n’est pas fermé à d’éventuelles associations et intégrations. Pour Milakulo Tukumuli, « nous ne sommes pas fermés pour nous associer aussi à d’autres listes, d’autres mouvances dans le but d’être au plus près des gens, des administrés. La porte reste donc ouverte pour challenger les principaux ténors, partis politiques qui se sont installés depuis plus de 20, 30 ans dans les communes ». En conclusion, le représentant du parti précise qu’à travers ces municipales, l’Éveil entend plus que jamais promouvoir les valeurs océaniennes.

D.P.

©E.o.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market