Mauvaka appelé en équipe de France

Le Dumbéen, première ligne du Stade toulousain, a été choisi par Fabien Galthié pour intégrer le groupe qui prépare les matchs de fin d’année du XV de France.

L’amer souvenir du Mondial japonais, manqué à cause d’une blessure, s’éloigne pour Peato Mauvaka qui continue de faire son trou en équipe de France. Le joueur de 23 ans, formé à l’URC Dumbéa et qui porte depuis près de sept ans le maillot rouge et noir du Stade toulousain, fait partie du groupe de 31 joueurs qui doivent prendre part aux matchs de fin d’année avec le XV de France. Celui qui a prolongé son contrat pour trois saisons supplémentaire en club pourrait donc connaître une cinquième sélection, le 25 octobre, lors d’un test match contre le pays de Galles au Stade de France. Mais le grand enjeu pour le Calédonien, et pour les Bleus, aura lieu le 1er novembre avec le cinquième et dernier match du Tournoi des Six Nations. Un épilogue retardé à cause de la crise sanitaire. Un bon résultat face à l’Irlande permettrait à la France de remporter le tournoi et à Peato Mauvaka de soulever son premier trophée avec la tunique tricolore, lui qui a déjà connu les joies d’un titre de champion de France en 2019 avec Toulouse.

La concurrence de Chat et Marchand

Pour le moment, l’histoire entre le Cagou et les Bleus commence doucement, avec trois victoires en quatre sélections dont une de prestige face à l’Angleterre. Cependant, les Bleus restent sur une défaite face à l’Écosse, en mars, juste avant le confinement et la suspension du Tournoi des Six Nations. Le seul match où Mauvaka n’était pas entré en jeu. Concernant sa place au sein du groupe, Mauvaka a encore pas mal de concurrence à son poste de talonneur. D’abord, celle de Camille Chat (Racing 92), 24 ans seulement, mais déjà 27 matchs avec les Bleus. Ensuite, de Julien Marchand, son coéquipier à Toulouse. Avec six matchs avec la France, il n’a pas non plus beaucoup plus d’expérience et un peu moins sollicité que le Cagou en Top 14. Mais il est souvent choisi par Fabien Galthié depuis son arrivée à la tête du XV de France après le Mondial japonais. À Peato Mauvaka d’inverser la tendance.

A.B. ©Afp

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market