Louis Boudes, l’as du jardinage qui redonne vie au marcottage

À l’occasion de la Fête de la science, de nombreux événements sont organisés sur tout le territoire jusqu’au 27 novembre. Louis Boudes interviendra dans le cadre d’un atelier marcottage à l’Université de la Nouvelle-Calédonie. Épris de jardinage depuis son plus jeune âge, il a lancé un système inédit afin de multiplier des plantes facilement. Une révolution qui permet aux jardiniers en herbe d’avoir aussi la main verte.

Louis Boudes est l’homme qui murmure à l’écorce des arbres. Un amoureux des plantes qui a remis au goût du jour le marcottage. À 24 ans seulement, le Calédonien a déjà monté sa société Arbotech, créé un outil magique pour multiplier facilement les plantes, Marcott+, et a été primé lors du salon international du Sival, à Angers, pour son produit innovant et breveté.

Tout ça en un an. Qui sait demain quelles autres idées vont germer dans la tête du jeune star tupper… Celles qui viendront apporter un nouveau coup de main verte aux jardiniers. Car c’est bien pour eux que Louis Boudes s’est creusé la tête.

Il fait lui-même partie de ceux qui adorent mettre les doigts dans la terre. Planter, couper, faire pousser. « Je suis passionné. Je jardinais avec mes grands- parents dans le potager familial. » C’est à cette époque qu’il s’est fait une raison et qu’il a eu une révélation. « Quand j’étais petit, j’ai planté une graine d’arbre fruitier et je pensais que l’année d’après, j’aurais des super fruits. J’ai attendu dix ans », sourit-il à ce souvenir. Impossible pour lui d’attendre aussi longtemps.

À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU

En grandissant, il se tourne vers le marcottage. Cette méthode ancestrale permet d’obtenir une plante mature, prête à fleurir et à donner des fruits dans l’année. Louis Boudes commence avec des sacs-poubelle, des sacs congélation, des poches de riz. Un système D compliqué qui finalement ne porte pas ses fruits. « Il fallait une solution plus simple. Je ne l’ai pas trouvée alors je me suis dit, je vais la créer. »

Le kit de marcottage est fabriqué en Vendée, et conditionné par des personnes en situation de handicap. Plus d’informations sur le site botabox.fr

 

Après sa licence sciences et vie de la terre à l’Univer- sité de la Nouvelle-Calédonie, il poursuit un master de biologie à Montpellier. Il lance son projet en parallèle de ses études grâce au dispositif Pépite NC. Le kit du marcottage, facile et prêt à l’emploi, tant espéré par Louis Boudes, devient alors une réalité. Disponible dans toutes les jardineries du territoire, il se compose d’un petit cylindre auquel il faut ajouter un substrat humide (mousse ou terre).

Le jardinier doit enlever un bout d’écorce sur un arbre déjà mature, clipser l’outil sur la branche et attendre environ trois mois que des racines se forment. Il suffit ensuite de couper la branche et de la planter directement dans la terre. « On gagne du temps grâce à la maturité de la plante mère qui est productive ou qui fleurit déjà. Entre 3 et 10 ans si on compare à une graine mise en terre », indique Louis Boudes.

UNE AIDE POUR LES JARDINIERS, AMATEURS OU CONFIRMÉS

Son dispositif, réutilisable, fonctionne sur toutes les plantes ligneuses. Le rosier de mamie, le figuier du voisin, le letchi de la propriété, le tiaré d’à côté, l’hibiscus… Une révolution pour les jardiniers en herbe et les confirmés. « Le kit est à la portée de tous. Ça s’adresse autant aux particuliers qu’aux professionnels ». Autre avantage : il peut être utilisé toute l’année en Nouvelle-Calédonie. « En ce moment, c’est quand même la meilleure période car en saison chaude, la sève monte », précise Louis Boudes.

Le jeune entrepreneur est actuellement en pleine phase de développement de son entreprise. Il fait les allers-retours entre la Nouvelle-Calédonie et la Métropole afin de mieux faire connaître la marque et son kit de marcottage. « J’envisage de me développer dans les grandes surfaces de jardinage. Je participe aux salons professionnels et spécialisés dans la distribution de produits jardins. »

Récemment en déplacement en Polynésie, il a mis en place un point de vente de son outil magique à Tahiti. D’ici quelques années, son kit de marcottage fera peut-être des heureux chez les jardiniers du monde entier.

Edwige Blanchon

Photo : Avec son entreprise Arbotech, Louis Boudes propose un kit prêt à l’emploi qui contient un Marcott+ et le substrat d’enracinement. / © E.B.

Fête de la science

Vendredi 18 et samedi 19 novembre, Louis Boudes participe à un atelier marcottage à l’Université de la Nouvelle- Calédonie. Il y aura également la présentation des travaux académiques des étudiants en lien avec le projet Falah (Family farming, lifestyle and health) et des jardins pédagogiques et expérimentaux.

Visite à 9 heures au campus universitaire de Nouville et à 14 h 30, visite du jardin partagé de l’association Partages en herbe, 70 rue de la France Australe, à Apogoti.

Réservations : louis.boudes@gmail.com

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market