L’Olympique souffle ses 90 bougies !

Lors d’une grande fête, qui s’est déroulée le week-end dernier à Sainte-Marie, le club nouméen a célébré une belle longévité. Une histoire qui ne se dissocie pas du sport calédonien dans son intégralité.

Parler de l’histoire de l’Olympique de Nouméa, c’est parler d’un homme : Numa Daly. Personnalité centrale du sport calédonien, il crée le club le 8 août 1930. Fan inconditionnel de l’Olympique de Marseille, qu’il découvre lors de ses études en Métropole, il récupère ses couleurs – le bleu et le blanc – pour faire naître une association qui deviendra au fil du temps un mastodonte du sport. Dès le départ, Numa Daly choisit la roussette comme emblème et, surtout, met en place sept sections au sein du club.

D’abord installé à Magenta, le club déménage définitivement à Sainte-Marie dans les années 1970, après avoir vendu son terrain au gouvernement, qui à l’époque cherchait un endroit pour y construire un nouveau grand stade. Une infrastructure qui porte aujourd’hui le nom de Numa-Daly.

Un nouveau club-house

Aujourd’hui, même avec neuf décennies au compteur, le club reste extrêmement actif et performant, entre tennis, natation, triathlon, futsal ou encore rugby pour les sections qui connaissent le plus de réussite sportive ces dernières années. Et l’histoire est loin d’être terminée puisque c’est un autre grand projet qui se présente avec la construction d’un nouveau club-house. Il doit prendre place entre les courts de tennis et la salle de squash, pour remplacer un bâtiment vieillissant. De quoi offrir un nouveau lieu de détente pour les quelque 3 000 licenciés, répartis entre 23 sections sportives.

A.B. ©O.N.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market