L’Eveil océanien rejoint l’UC au Congrès

Le Congrès se réunira, ce jeudi, afin de procéder à l’élection de son président, des membres des différentes commissions, organismes extérieurs et du bureau. L’hémicycle part avec une nouvelle donne : la formation d’un groupe UC-FLNKS et Éveil océanien…

L’annonce est venue du secrétariat général du Congrès qui a enregistré ce nouveau groupe, l’UC-FLNKS et nationalistes et l’Éveil océanien, composé de 16 membres. Une nouvelle qui en dit long d’abord, sur la réélection de Roch Wamytan, puis sur le futur positionnement du parti de Milakulo Tukumuli et désormais d’une majorité indépendantiste au sein de l’hémicycle !

Le groupe Avenir en confiance a pris acte dans un communiqué. « Ce nouveau groupe constitue un positionnement politique fort de la part de l’Éveil océanien et affirme les orientations politiques de Milakulo Tukumuli en nous laissant présager de son projet d’avenir pour la Calédonie ». Et le parti de formuler de forts regrets, « d’autant, que nous avons pu constater, lors du dernier grand rassemblement bleu, blanc, rouge du parc Brunelet, le week- end dernier, à quel point la communauté wallisienne et futunienne est majoritairement attachée au maintien de la Nouvelle-Calédonie au sein de la République française ».

Dans la mesure où « ce nouveau positionnement de l’Éveil océanien garantit la réélection de Roch Wamytan à la présidence du Congrès », le groupe Avenir en confiance fait savoir qu’il présentera un candidat issu des rangs de l’union des Loyalistes. On trouvera donc 16 UC-FLNKS-nationalistes et Éveil océanien, 12 UNI, 18 Avenir en confiance, 6 Calédonie ensemble et deux non-inscrits, Nicolas Metzdorf, de Générations NC, et Kadrile Wright, du Parti travailliste. L’actuel président devrait donc logiquement et arithmétiquement repasser, s’assurant une majorité de 28 voix sur 54, et une élection dès le premier tour de scrutin. Une physionomie que l’on devra s’habituer à retrouver pour le vote de tous les textes de grande importance qui passeront par le Congrès.


Roch Wamytan satisfait de son bilan

Roch Wamytan, l’actuel président de l’institution, a annoncé, lundi, lors d’une conférence de presse, sa volonté de se représenter. Il avait fait, quelques jours plus tôt, le bilan de sa mandature 2019- 2020. Roch Wamytan insiste notamment sur « la professionnalisation du Congrès pour lancer la mise en place de la coopération interparlementaire avec d’autres institutions de la région ». Le président met aussi à son actif la mission d’information mise en place dès le début de la crise liée à la Covid-19. Enfin, sur la politique impulsée au Congrès sur ces 14 derniers mois, l’élu estime que l’institution a commencé à se « préparer au processus de fin de l’Accord de Nouméa, un processus d’émancipation du pays où l’institution doit prendre toute sa place ».

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market