Les aides à l’habitat revues en province Sud

À l’unanimité, les élus de l’assemblée de la province Sud ont validé la réforme des aides à l’habitat. Les modifications visent à rendre l’accession à la propriété plus abordable aux foyers tout en soutenant le secteur du BTP et la relance économique.

Un an après l’application de la modification du code des aides à l’habitat en province Sud, le constat est dressé : une baisse des demandes d’aides de 50 % et un taux de rejet des dossiers de 75 %. Des résultats bien éloignés des objectifs prévus dans le contrat de développement et que le nouvel exécutif de la province Sud a voulu corriger en avançant ses priorités, celles énoncées lors de la campagne des provinciales. Pour la nouvelle mandature, des mesures devaient rapidement être prises pour arriver à développer une « société juste et solidaire » avec notamment l’accession à la propriété pour tous en créant un parcours logement. Le nouvel exécutif a donc proposé en assemblée, le 21 novembre, un réajustement des aides à l’habitat avec quatre axes principaux : favoriser l’accession à la propriété, lutter contre le mal logement en encourageant la rénovation et l’amélioration, simplifier les démarches pour obtenir des aides au logement, le tout pour accompagner la relance du BTP.

Rendre l’habitat plus accessible

Pour Gil Brial, le 2e vice-président de la province Sud, en charge notamment du logement social, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, l’objectif de la modification du code des aides à l’habitat est de faciliter l’accession à la propriété à l’ensemble des foyers. « Aujourd’hui, il y a encore trop de Calédoniens qui ont la capacité d’emprunter, mais n’étaient pas éligibles à l’aide au logement. Soit parce que les conditions étaient trop restrictives, soit parce que la procédure administrative était trop complexe. Nous voulons rendre le logement plus accessible, plus adapté au mode de vie océanien et lutter contre l’habitat insalubre. » Pour soutenir son projet, l’exécutif provincial a annoncé la création en parallèle du Comité de l’habitat de la province Sud dont le rôle sera d’avoir une approche concertée et d’améliorer la coordination entre les différents acteurs du logement.

Autre nouveauté concernant la modification du code des aides à l’habitat, la province Sud veut lutter contre le mal logement en encourageant la rénovation et l’amélioration, ce qui a mené aussi le nouvel exécutif à réfléchir sur la question des squats. Sur ce dossier, Gil Brial a déclaré : « Notre projet est de mettre en place fin 2020, un programme de résorption des squats d’ici 20 à 25 ans afin de proposer à ces familles qui vivent aujourd’hui dans des conditions de logement inacceptables, quelque chose de différent qui corresponde à leur mode de vie, mais aussi à leurs faibles capacités financières. »

Soutenir la relance

En modifiant son code des aides à l’habitat, province Sud remplit encore une fois son objectif de contribuer à la relance économique. Le deuxième vice-président assure que « l’aide à l’accession dispose d’un effet de levier sur l’économie locale. Aujourd’hui, un million de francs d’aides versées pour l’accession à la propriété entraîne 10,7 millions de travaux. Cet effet est amplifié dans le cadre du contrat de développement à hauteur de 25 % province et 75 % État. » L’objectif est d’arriver d’ici deux ans, à verser 1,2 milliard de francs d’aides aux familles pour la construction de nouveaux logements. Cela se traduira notamment par une augmentation des plafonds de ressources pour l’éligibilité à une aide à la rénovation ou encore un assouplissement des conditions à ces aides pour les personnes âgées ou en situation de handicap. « Aujourd’hui des personnes âgées n’ont pas la capacité de mobiliser des emprunts pour améliorer leur condition de vie ou pour financer des travaux, c’est donc important pour nous de les accompagner en ce sens. »

Simplifier les démarches

Chère à la nouvelle mandature et surtout à sa présidente, Sonia Backes, la volonté de simplifier les démarches administratives se concrétise aussi dans la modification du code. « Trop de familles encore, se découragent face aux procédures administratives actuelles. Dans un objectif de dématérialisation, un certain nombre de démarches seront accessibles en ligne. » L’ambition de la modification du code des aides à l’habitat est donc claire pour la nouvelle mandature : « Nous allons tout mettre en œuvre pour mieux loger les Calédoniens, répondre à leur envie de devenir propriétaire et avoir un effet sur la relance économique en Nouvelle-Calédonie », conclut Gil Brial.

D.P.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market