L’emploi rebondit en 2019

L’Institut de la statistique et des études économiques vient de publier la synthèse annuelle de l’emploi pour 2019. Après plusieurs années de dégradation, le marché du travail avait trouvé une certaine stabilité. La crise liée au Covid-19 devrait toutefois faire exploser les chiffres du chômage cette année.

L’Isee vient de publier la synthèse annuelle de l’emploi salarié en 2019. Bonne nouvelle, la situation du marché de l’emploi a cessé de se détériorer. Avec une très légère hausse de 0,3 % sur l’année, il s’est stabilisé après trois années de baisse continue. Le niveau moyen reste supérieur à la moyenne sur dix ans et la légère reprise de 0,3 % (200 emplois supplémentaires) permet même de retrouver un niveau d’emploi supérieur à celui de 2018.

Dans le détail, ce sont les services et l’industrie qui tirent l’emploi privé et permettent de compenser les destructions d’emploi enregistrées dans le bâtiment et la construction et, dans une moindre mesure, dans le secteur du commerce. Les grandes entreprises et celles de moins de 30 salariés ont employé moins de personnes qu’en 2018. La reprise vient d’entreprises qui ne comptaient aucun salarié en 2018. Ces 800 entreprises ont permis de créer 2 100 emplois salariés en 2019.
Si les différents plans de relance économique n’ont fait l’objet d’aucune évaluation sérieuse, les chi res laissent à penser qu’ils ne portent pas leurs fruits. Le prolongement du plan Pulse (plan d’urgence local de soutien à l’emploi mis en place en 2016) n’a pas permis d’empêcher l’explosion des licenciements économiques (+ 81 % par rapport à 2018) alors que le coût des différents dispositifs n’est pas anodin, en particulier pour la Cafat.

Du mieux avant le plongeon ?

Le secteur des services tire particulièrement bien son épingle du jeu. Après une année 2018 atone, le nombre de création d’emplois a été important en 2019. Au sein des services, les activités de santé sont particulièrement pourvoyeuses. Les effectifs des services de santé et de l’action sociale ont progressé de 4,8 % en 2019. L’emploi dans les activités de services administratifs progresse également tout comme dans les transports. L’industrie confirme sa reprise, comme le souligne la synthèse de l’Isee. Après deux années de réduction d’effectifs en 2016 et 2017, le nombre d’emplois a progressé en 2018 et 2019.

À noter l’évolution positive des chiffres du chômage. Le nombre d’indemnisés passe de 2 270 en 2018 à 2 321 personnes en 2019. Dans le même registre, les licenciements économiques sont passés de 133 en 2018 à 272 en 2019. Des chiffres qui traduisent une situation économique morose qui n’augure rien de bon avant même le début de la crise liée au Covid-19. L’Isee relève les chiffres de l’emploi tous les trimestres et les publie avec trois à quatre mois de décalage. Les premiers effets de la crise sanitaire sur l’emploi devraient pouvoir être observés à partir du mois de juillet avec la publication des chiffres pour le premier trimestre. Mais ce sont plus vraisemblablement les chiffres d’octobre, pour le deuxième trimestre, qui donneront la réelle mesure de la crise.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market