Le trail de la SNSM du côté de Saint-Louis

Pour la première fois, le trail de la SNSM n’aura pas lieu dans le Grand Sud. Pour l’édition 2019, les coureurs ont rendez-vous du côté de Saint-Louis, le 5 octobre prochain.

La Mission, les ruines du monastère trappiste et le Calvaire, au sommet du mont Algoué qui domine la vallée de la Thy. « Un parcours mythique », s’enthousiasme Frédéric Devillaz, organisateur du trail de la SNSM. Exit donc les sentiers de terre rouge qui serpentent entre les éoliennes, parcours habituel de cette compétition organisée par les sauveteurs en mer.

« On a tout simplement perdu notre sponsor principal l’an dernier, expose l’organisateur. Il a donc fallu qu’on trouve une autre formule et nous n’étions plus tenus de rester autour des éoliennes. » C’est tout simplement un des membres de l’association, Carl Dawano, qui a donné l’idée de délocaliser la course à Saint-Louis. « Carl vit là-bas et on s’est dit que la zone était parfaite pour l’organisation d’un trail. Et puis comme la mairie du Mont-Dore est notre partenaire, c’était important de rester sur la commune. »

Un village à la Mission

Après une première reconnaissance en mai « pour se rendre compte de la viabilité du projet », les discussions ont été entamées dès juin avec les coutumiers. « Comme on passe par des terres coutumières, il fallait avoir l’autorisation. Mais le projet a tout de suite été accepté. » Dans la philosophie, pas de changement, en revanche. L’argent des inscriptions ira directement dans les caisses de l’association des sauveteurs de mer, pour financer l’action de ces bénévoles.

D’un point de vue sportif, deux parcours sont proposés. Un petit tracé d’une dizaine de kilomètres avec peu de dénivelé qui consiste en une boucle jusqu’au fond de la vallée de la Thy. Le grand trail, de 23 km, en revanche, s’annonce bien plus corsé avec un dénivelé positif de presque 1 000 m et un passage par la croix au sommet du mont Algoué (514 m). Un parcours familial sera aussi possible avec 3,7 km de randonnée. Premiers départs à 7 h 30.

Un village sera installé et tenu par les jeunes de Saint-Louis au départ et à l’arrivée à la Mission. Au programme, des stands de restauration, mais aussi d’artisanat local. « On s’attend à avoir plus de 700 personnes, commente Frédéric Devillaz. Le lieu attire beaucoup, on le voit lors des journées du patrimoine. Et puis c’est vraiment très proche de Nouméa. »

Les inscriptions se font en ligne sur eticket.nc ou directement à la boutique Terre de Running. Elles sont possibles jusqu’au mercredi 3 octobre au soir. Informations sur le site challenge-org.nc

A.B.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market