Le nombre de décès en hausse de 81 % en septembre

Dans ses statistiques des décès survenus le mois dernier, l’Isee note qu’en septembre, les communes du territoire ont enregistré un total de 228 décès toutes causes confondues, ce qui représente une hausse de 81 % par rapport à un mois de septembre moyen hors année Covid.

À titre de comparaison, le nombre moyen de décès survenus en septembre sur les cinq dernières années hors Covid s’élève à 126, contre 228 décès enregistrés en septembre 2021. Ce nombre, 1,8 fois plus important que sur la moyenne 2015-2019, « apparaît comme tout à fait exceptionnel », indique l’Institut de la statistique et des études économiques.

La surmortalité en lien avec la crise sanitaire ne concerne pas toutes les classes d’âge, poursuit l’Isee. Les 40-49 ans sont les plus jeunes à être touchés par la surmortalité observée en septembre, avec une hausse de près de 84 % du nombre de décès. Le nombre de décès des 60-79 ans double, celui des 80-89 ans augmente de 75 % et de plus de 120 % chez les 90 ans et plus.

Plus de la moitié des décès, soit 59 %, se sont produits en milieu médicalisé, à l’hôpital ou à la clinique, un tiers à domicile et le reste dans un autre lieu, soit des proportions proches de celles observées sur la période 2015-2019.

L’augmentation la plus importante concerne des personnes domiciliées en province Sud.

L’Isee précise enfin que ces données sont provisoires et seront révisées plus tard. En cause, « les délais légaux de déclaration des décès ne sont pas toujours respectés par les familles endeuillées et ce phénomène a été amplifié par les conditions de confinement en vigueur depuis le 6 septembre ».

 

A.-C.P. (© A.-C.P.)

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market