Le Japon ne sait que faire de ses eaux contaminées

Le ministre japonais de l’Environnement a été limogé, la semaine dernière, après qu’il ait assuré que le rejet dans l’océan Pacifique était « le seul moyen » d’éliminer le million de mètres cubes d’eau contaminée, stocké à la centrale de Fukushima Daiichi.

Toute cette eau avait été utilisée pour refroidir les réacteurs accidentés par le tsunami de 2011 et ce qui n’a pas été rejeté à la mer subsiste dans les cuves. 100 m3 d’eau radioactive proviennent encore chaque jour des bâtiments endommagés. Des études d’impact ont bien été commandées par le pays afin de déterminer les conséquences qu’aurait le rejet à la mer à la fois sur l’image du pays et pour les secteurs de la pêche et de l’agriculture.

Il faudra trouver une solution : l’exploitant affirme que les cuves seront pleines en 2022.

©Tepco 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market