Le Japon et l’Australie alignés

Les Premiers ministres Fumio Kishida et Anthony Albanese ont signé un pacte de sécurité pour contrer la montée en puissance militaire de la Chine, selon l’AFP. L’accord entre les deux pays, vieux de 15 ans, a été remanié.

Fumio Kishida s’est déplacé à Perth, à l’ouest de l’Australie, samedi 22 octobre. La dernière visite d’un dirigeant japonais remontait à 2018. « Cette déclaration historique envoie un signal fort à la région sur notre alignement stratégique », a déclaré Anthony Albanese. Le Premier ministre japonais a qualifié l’accord de réponse à un « environnement stratégique de plus en plus dur », sans citer nommément la Chine ou la Corée du Nord.

Les deux États vont partager les signaux et les renseignements géospatiaux récupérés à l’aide de satellites d’écoute électronique ou SIGINT (SIGnal INTelligence) pour pallier à l’absence d’un vaste réseau national, comme la CIA américaine ou la DGSE française. Les deux hommes se sont aussi engagés à renforcer la coopération militaire et énergétique entre leurs États.

Des experts y voient un premier pas du Japon vers son adhésion au sein de l’alliance militaire du renseignement « Five Eyes », regroupant l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, la Grande-Bretagne et les États-Unis.

Photo Stefan Gosatti / POOL / AFP

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market