Le dialogue devra reprendre

Les Calédoniens ont pu suivre, mardi, le premier débat télévisé de la campagne officielle sur NC La 1ère. Globalement, on peut s’en féliciter, le ton est resté courtois, après des semaines de tensions vivaces. En revanche, on peut regretter que les invités n’aient pu, ou ne soient pas entrés dans les détails des différentes thématiques.

Les indépendantistes en particulier nous laissent sur notre faim quant à leur programme pour la Nouvelle-Calédonie indépendante dont ils ont pourtant détaillé les grandes lignes dans un document de campagne. Impression est donnée qu’ils attendent l’indépendance pour préciser leur projet et la fameuse période de transition pour prendre des décisions. Même si l’on comprend que cette période sera déterminante, pour l’instant, le peuple kanak est appelé à faire un choix de principe, d’identité, de dignité. Les autres sont invités à comprendre ou adhérer simplement à cette idée. Et cela donne effectivement l’impression que la Nouvelle-Calédonie n’est pas prête…

Autre remarque, et c’est regrettable, on s’aperçoit que le dialogue entre les courants politiques est complètement inexistant. Les oppositions se nourrissent de ce fossé qui les séparent. Pourtant, quel que soit le résultat du 4 octobre voire du prochain référendum, s’il y en a un, il faudra tenir compte des autres et de leur approche au risque de régresser et de tout perdre. Le dialogue, s’il n’est visiblement plus possible actuellement, sera inévitable. Les Calédoniens sont condamnés à vivre ensemble, on l’espère, pour le meilleur.

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market