Le confinement bouleverse (encore) le sport

Comme en mars 2020, l’agenda sportif va être profondément modifié, suite à la mise en place d’un nouveau confinement. Il n’y aura pas de compétition au moins pour les deux prochains week-ends.

Pas de reprise pour la Super Ligue de football

Tous les fans de la discipline avaient noté la date sur leur calendrier… C’est finalement raté. La Super Ligue devait faire son triomphal retour, après une saison 2020 tronquée par le premier confinement et perturbée par une guerre des chefs. Le nouveau président, Gilles Tavergeux, successeur de Steeve Laigle, avait mis fin à la saison par un intense play- off pour revenir à un format plus classique. Samedi prochain, ce sont six matchs qui étaient programmés dont un alléchant Tiga-Magenta, soit le champion en titre face à une équipe historique, mais en plein doute. La Fédération calédonienne de football informe ainsi la « mise en suspens de l’ensemble des activités sur l’ensemble du territoire, jusqu’à nouvel ordre ». Et d’ajouter : « le football, comme l’ensemble du pays, devra s’armer de patience et de bienveillance afin de sortir au plus vite de cette période de crise sanitaire ».

Le triathlon attendra

Après le trophée Shell Pacific qui avait marqué le début de la saison, le premier triathlon enchaîné devait se dérouler ce samedi, à Bouraké. Le triathlon Jérémy Broutté ouvre traditionnellement le bal avec un sprint (750 m – 20 km – 5 km) et sera repoussé. L’autre report, c’est encore celui de l’Aquathlon de l’Olympique, première manche sur cinq d’un mini-championnat. Une compétition qui avait déjà été repoussée à cause du cyclone Niran. Le maintien du triathlon du Kiwanis, à Port- Ouenghi, reste en suspens vu qu’il doit avoir lieu le samedi 27 mars, soit le week-end après la date de fin de ce confinement.

La classique du Nord repoussée et des vélos rangés

Ce dimanche était l’occasion du retour du peloton dans le Grand Nord avec la classique du Nord. Une course cycliste de 75 km sur un parcours très montagneux, puisque les coureurs devaient partir de Pouébo pour rallier Koumac, en passant par le col d’Amos et le col de Crève-Coeur. Pour le moment, pas de date de report, mais la course n’est pas officiellement annulée.
D’autres épreuves de cyclisme vont payer ce retour du confinement. Le même jour, une course d’orientation à VTT devait avoir lieu dans la vallée de Koé, à Dumbéa, et doit être reportée. La Tinalenvers va subir le même sort, alors qu’elle devait se dérouler sur les pistes des Boucles de Tina, le dimanche 21 mars.

Un Open de tennis du 6e km qui dure

Voilà un autre exemple de double report. Les finales de l’Open de tennis de l’AS 6e km devaient se tenir le 5 mars, mais le cyclone Niran en avait décidé autrement. Elles auraient donc dû se jouer mardi soir, mais le confinement a rendu la tenue des matchs impossible. Désormais, la balle est dans le camp de la ligue puisqu’elle doit donner une dérogation au club du 6e km pour jouer en dehors des dates prévues et enfin, finir ce tournoi, une fois le confinement passé. Autre club en détresse, celui du TC Auteuil dont le tournoi devait commencer cette semaine et qui devra donc trouver de nouvelles dates.

Le Néa City Trail reporté

C’était une des nouveautés du calendrier des courses hors stade, le Axians Néa City Trail, premier du nom, a été repoussé d’un mois et aura lieu le 10 avril, si la situation le permet. Une course de 13 km à Tina Golf, avec un départ et une arrivée au niveau du centre culturel Tjibaou en soirée. Si leconfinement ne dure pas plus des deux semaines et que les règles sanitaires sont assouplies dans la foulée, c’est le seul trail qui devrait pâtir de la situation. Et si la situation perdure, c’est d’abord le trail des Cagous qui serait menacé en premier puisque la course doit avoir lieu le 4 avril.


Quelles règles pour la pratique sportive ?

Comme l’an dernier, la règle est simple durant le confinement. Selon l’arrêté pris cette semaine, « les installations permettant la pratique d’une activité sportive ne peuvent plus accueillir de public » et « toute manifestation nautique ou sportive est interdite ». Les autorisations obtenues pour l’organisation de compétitions sont suspendues.

Pour ce qui est de la pratique hors cadre d’une association, elle est interdite en groupe puisque tout rassemblement est prohibé. En revanche, comme l’an dernier, la pratique individuelle est toujours possible, mais restreinte. Il s’agira donc à nouveau de « déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle (…), soit à la promenade avec les personnes d’une même famille vivant dans un même domicile ».

A.B.

©A.B. 

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market