L’avenir se discute à Fidji

Le 51e Forum des îles du Pacifique, le FIP, se tient du 11 au 15 juillet à Suva, aux Fidji. Chaque année, ses membres font le point sur les grandes orientations politiques de la région. Il a aussi été question de changement climatique.

Des enjeux géopolitiques au coeur des débats 

Les dirigeants des pays et territoires du Pacifique ont débattu de la stratégie politique de la région. La Chine, les États- Unis et l’Europe ont d’ailleurs envoyé des représentants pour suivre les débats qui ont porté, notamment, sur les intérêts militaires.
D’autres sujets ont également été abordés, comme le développement de l’économie bleue afin d’établir une feuille de route prenant en compte les évolutions dues au changement climatique.

Les Kiribati ont quitté le Forum 

L’évènement a été marqué par le départ des îles Kiribati du Forum, quelques jours avant le début des discussions, ses représentants ayant le sentiment de ne pas être écoutés.

La principale instance de coopération politique dans la région a donc débuté dans un climat tendu, ce qui tombe plutôt mal après deux ans d’une crise sanitaire qui n’a pas facilité les échanges.

L’Australie s’est positionnée 

Ce sommet fut l’occasion pour l’Australie de réaffirmer sa position de « leader mondial en matière de changement climatique ». Dans une tribune publiée mardi dans Les Nouvelles calédoniennes et plusieurs journaux de la région, Anthony Albanese, Premier ministre du pays, dit vouloir agir en tant que « partenaire de confiance » pour les autres États de la région. « Nous serons à vos côtés quand vous demanderez plus d’action de la part de la communauté internationale », a-t-il martelé. Il a également fait référence à la stratégie de défense dans la région : « L’Australie est résolue à faire sa part du travail pour répondre à nos défis communs en matière de sécurité ».

La Nouvelle-Calédonie représentée 

Le président du gouvernement Louis Mapou et Mickaël Forrest, en charge des relations internationales, représentent la Nouvelle- Calédonie à Suva. Membre à part entière depuis 2016, le territoire participe aux discussions et aux décisions élaborées durant le sommet.

V.G.

©gouv.nc

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market