L’au revoir du rallye international

L’information vient de nous être confirmée. Le rallye international n’aura pas lieu l’année prochaine. L’Association sportive automobile de Nouvelle- Calédonie (Asanc) ajoute que l’épreuve serait reportée mais qu’un rallye national sera organisé à sa place.

Le rallye de Nouvelle-Calédonie est une épreuve internationale comptant pour l’APRC (championnat Asie-Pacifique) depuis 2001. Faute de moyens humains et peut-être financiers, le président de l’Asanc confirme que l’édition 2016 n’aura pas lieu. Un pavé dans la mare sachant que l’épreuve, qui avait retrouvé sa super spéciale de nuit à l’hippodrome Henry- Milliard, attire chaque année des milliers de téléspectateurs et de nombreux sponsors. Pour Bruno Heuea, le président de l’Asanc, « c’est clair que c’est une belle vitrine pour la Calédonie, mais pour assurer une telle épreuve, il faut une sacrée volonté qui commence à faire défaut au sein de notre association et du CRSA (Comité régional de sport automobile). »

Le président ajoute qu’« un report à l’année suivante a été demandé à la FIA (Fédération internationale de l’automobile) et à l’APRC, une décision qui ne sera rendue qu’en fin d’année ». Sachant que si l’une des deux instances internationales donne un avis négatif, il en serait fini du rallye international de Nouvelle-Calédonie, d’autant que d’autres pays du Pacifique ne demandent qu’à prendre la place dans le calendrier du championnat.

Un rallye de remplacement

Profitant de cette année de « repos », l’Asanc a décidé d’ici la fin de son mandat fin 2016 de remotiver ses troupes et de se réorganiser. « Notre structure se doit d’être optimale pour organiser de gros rallyes internationaux. Nous allons y travailler. Il faut que des jeunes reprennent le flambeau et on a bon espoir. Beaucoup de l’équipe actuelle sont épuisés, cela fait plus de 10 ans pour certains qu’ils font partie de ces bénévoles qui œuvrent pour le plaisir du rallye et du sport en général », précise Bruno Heuea.

Mais pour ne pas rester sur cette fausse note, l’Asanc a décidé de mettre sur pied un nouveau rallye national en lieu et place de l’épreuve internationale. Si l’association ne veut pas trop en dire, ce nouveau rallye se déroulera dans le Sud, il sera assez proche géographiquement de Nouméa. La spéciale de l’hippodrome serait maintenue, mais de jour si les autorisations le permettent. « Nous voulons des rallyes plus proches du public et nous allons tout faire pour cela. Nous voulons donner du spectacle aux Calédoniens. De notre côté, nous allons tout faire pour remotiver les troupes et trouver ne nouveaux bénévoles », explique le président de l’Asanc. Ce nouveau rallye se déroulera sur deux jours et comptera pour deux manches sur les cinq du championnat de Nouvelle-Calédonie 2016.

La fin de la saison

C’est sur cette annonce que la dernière épreuve de l’année se profile. Le rallye de Tomo, rebaptisé rallye de l’hôtel du Centre, se déroulera les 14 et 15 novembre. « Il change de nom car nous n’irons pas rouler sur Tomo. Le propriétaire des lieux, enlisé dans le conflit des rouleurs, a préféré se retirer. Les pilotes courront sur Calmine et sur Gadji », précise le président de l’Asanc. Le parc fermé sera à Ducos sur les parkings de l’hôtel le Centre. Un rallye qui devrait voir le sacre de Jean-Louis Leyraud sur sa Skoda S2000, son treizième titre de meilleur pilote du territoire. Il aura dans ses roues Eugène Creugnet et Alexis Barbou, tous deux sur Mitsubishi.

C.S 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market