La téléconsultation médicale désormais possible

Le gouvernement a validé, de sa séance collégiale, les conditions de mise en
œuvre de la téléconsultation, en concertation avec les professionnels médicaux.
Cette prise en charge à distance permettra de faciliter l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire et assurera, en particulier, une continuité de service en cas de restrictions de déplacements liées à la crise sanitaire.

Tous les professionnels enregistrés à la Direction des affaires sanitaires et sociales ayant fait une déclaration d’activité de télémédecine pourront y avoir recours.
Les médecins devront respecter un certain nombre de règles : le respect du consentement du patient, l’obligation d’avoir vu le patient dans les douze mois précédant la consultation virtuelle, l’inscription des actes dans le dossier du patient. Le logiciel utilisé devra, en outre, assurer la sécurité et la confidentialité.

La tarification est calquée sur le tarif pratiqué dans les départements d’Outre-mer : 3 550 francs pour une téléconsultation par un médecin généraliste et 4 160 francs par un spécialiste. L’acte sera pris en charge par les organismes de protection sociale.

Un état des lieux de cette pratique sera dressé après une année de mise en œuvre et il servira également à l’élaboration d’autres actes de télémédecine comme la téléexepertise, la télésurveillance médicale ou la téléassistance médicale.

C.M.

©shutterstock

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market