La Super Ligue a repris ses droits

Après quatre mois de pause, due à la crise sanitaire, le championnat de Nouvelle-Calédonie a repris samedi dernier. Ce sont les clubs de Lössi et de Kunié qui ont ouvert le bal au stade Numa-Daly.

Du froid, un peu de pluie, mais beaucoup de buts. Le premier match du retour de la Super Ligue s’est tenu devant une bonne centaine de personnes dans les tribunes du stade Numa-Daly, surtout teintées du orange du district de Lössi, même si quelques Kunié n’ont pas hésité à donner de la voix pour soutenir leur équipe, promue dans l’élite cette année. Pas suffisant pour empêcher l’AS Lössi de s’imposer 6 à 1, lors de cette deuxième journée. « Je trouve que physiquement, mes joueurs étaient prêts, estime le coach de l’île de Pins, Kenjy Vendégou. Plus que lors de la première journée face à Magenta d’ailleurs (défaite 6-0, NDLR). » Car tout l’enjeu était de savoir dans quel état serait les joueurs après autant de pause. « On manque clairement de rythme », reconnaît volontiers Michel Clarque, malgré la victoire. Pour l’entraîneur de Lössi, « ça viendra au fil des rencontres ».

Questions dans la préparation

Il faut aussi dire que les atermoiements autour de la date de la reprise, liés aux luttes internes entre la fédération et certains clubs de l’élite, n’auront pas aidé. « Il a été difficile de se préparer puisqu’on a connu tard la date de reprise, commente Michel Clarque. On a été balancés entre le besoin d’être prêts rapidement et le surentraînement. » Des incertitudes qui se sont retrouvées dans le déroulement du match, d’abord plaisant en première mi-temps, puis décousu dans la seconde. Néanmoins, Lössi s’est montré intraitable et digne de sa place de prétendant à la couronne. L’AS Kunié, de son côté, prouve que la vie d’un promu est toujours délicate en début de saison.

A.B.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market