La « mise à terre » du secteur culturel

Les acteurs du monde artistique et culturel (Poemart, Sacenc, Théâtre de l’île, Chapitô, etc.) se sont fédérés pour faire une première estimation de l’impact financier de la crise du Covid-19 sur le secteur. Le rapport met en évidence « la mise à terre d’un secteur lourdement impacté par le désengagement des moyens publics ces dernières années ». Bon nombre d’artistes et métiers connexes ne peuvent bénéficier des dispositifs d’aides généraux parce qu’ils ne sont pas adaptés au secteur. Par ailleurs, pour l’instant, aucune garantie n’est apportée sur le soutien des différents projets et les structures qui les accueillent pourraient « rester vides par manque de contenus ». Un courrier a été adressé au gouvernement pour alerter les élus. Les acteurs réclament la mise en œuvre d’une mission de sauvegarde du secteur culturel, pilotée par une cellule de crise indépendante impliquant toutes les parties prenantes. Ils demandent en premier lieu, à très court terme, la mise en place d’aides financières exceptionnelles d’urgence, l’engagement immédiat des subventions aux associations pour les projets déjà instruits et/ou votés.

C.M.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market