Incertitudes

De grands changements s’opèrent cette semaine, au plus haut niveau de l’État. Élisabeth Borne, Première ministre, doit faire des propositions pour un éventuel accord de gouvernement avec les différents groupes parlementaires. L’Assemblée nationale, recomposée, se structure.

Un peu plus d’un mois après avoir intégré le gouvernement et pris le ministère des Outre-mer, Yaël Braun-Pivet est devenue la première femme présidente de l’institution, la quatrième personnalité de l’État. Une bonne nouvelle pour l’égalité femme-homme, un camouflet pour les ultramarins, à qui l’on a montré une nouvelle fois bien peu de considération. L’éventualité de la défaite de Richard Ferrand aux législatives aurait pu être anticipée, un ministre définitif placé rue Oudinot.

Il sera maintenant essentiel d’observer quels arrangements trouvera la majorité présidentielle pour gouverner. Car ces alliances au gouvernement, à l’Assemblée nationale, influeront sur la politique d’Emmanuel Macron.

Mardi, le Rassemblement national n’a pas présenté de candidat à la présidence de l’institution et s’est abstenu faisant gagner un tour à Yaël Braun- Pivet. Mais le RN a été exclu des partis de gouvernement privilégiés par le Président. Nous verrons bien.

Et la Nouvelle- Calédonie va devoir attendre. Un ministre, un gouvernement, une stratégie. Les sénateurs venus pour une mission sur l’avenir institutionnel ont pris le pouls du territoire et assurent que le Sénat aura son mot à dire sur cette stratégie lorsqu’il s’agira de légiférer. Mais impression est donnée qu’il faut à chaque fois « refaire l’histoire ». Le chemin est donc encore long. Et la lassitude énorme. La boussole pourtant est connue : la fameuse poignée de main, dont on a encore beaucoup parlé cette semaine, ce geste dont beaucoup se réclament, mais que peu respectent.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market