Ils n’en ont pas marre ?

Les élus calédoniens doivent parfois passer pour des enfants gâtés à Paris. Il n’y a qu’à (ré)écouter la récente interview de Sébastien Lecornu sur RRB et sa pointe d’agacement pour s’en rendre compte.

Le fait est que nos représentants rechignent à aller à Paris. Certains incriminent le format restreint Leprédour, la légitimité de certains élus ou encore l’absence d’ordre du jour pour ce rendez-vous prévu du 25 mai au 3 juin… Peut-être que l’État traîne sur certains sujets, peut-être aussi que c’est moins marrant pour nos chers représentants d’aller à Paris en ce moment, qui plus est avec une quatorzaine au retour.

Quoi qu’il en soit, ces atermoiements ont visiblement titillé notre ministre des Outre-mer. On l’a ainsi entendu dire que finalement l’ordre du jour « saut(ait) aux yeux », entre le dossier institutionnel, le troisième référendum, la crise économique, sociale et sanitaire, le nickel…. En clair, « nous ne manquerons pas de sujets à évoquer », a raillé le ministre.

Sébastien Lecornu a néanmoins tenu à rassurer : des discussions auront lieu la semaine prochaine pour préparer le contenu exact de la visite et le format Leprédour est une base. Un document de travail sur les implications du oui et du non sera par ailleurs communiqué aux élus avant leur départ. Enfin, un Comité des signataires aura ensuite lieu à Nouméa.

Face à ces bouderies, le ministre n’hésite pas à rappeler, chaque fois qu’il en a l’occasion, que lui a fait ce déplacement durant trois semaines l’année dernière. Et aussi que la situation en Métropole n’est pas forcément facile en ce moment, au cas où cela leur aurait échappé… En l’écoutant, impression est parfois donnée que cet homme de 34 ans s’adresse à des enfants, ce qui peut agacer. Sauf que cette fois, vu de l’extérieur, ce n’est pas tout à fait démérité…

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market