Horizon Patho, premier club des îles en O-League

Pour la première fois, un club de tribu des îles participera à la Ligue des champions d’Océanie ou O-League. Un événement pour l’une des plus vieilles formations de Maré qui avait été mise en sommeil avant d’être reprise par des jeunes, il y a moins de cinq ans. Le club souhaite aujourd’hui s’ouvrir davantage et relancer son école.

La Super League calédonienne devra désormais compter sur Horizon Patho. Après une mise en sommeil de plusieurs années, le club est parvenu à intégrer l’élite du football calédonien en 2016. Rien n’était pourtant écrit pour ce club amateur du district de Pénélo qui regroupe les quatre tribus : Cuaden, Kurine, Patho et Pénélo. Fondée en 1962 sous le nom d’Arsenal et devenue officiellement Horizon Patho en 1971, la formation a écrit les premières pages du football loyaltien. À l’époque, des figures du foot local, issues des quatre tribus évoluant sur la Grande Terre, décident de rentrer chez eux afin de créer le premier club de Maré et l’un des tout premiers des îles.

Jusque dans les années 2000, Horizon Patho évolue en promotion d’honneur. Régulièrement, des joueurs sont sélectionnés par un technicien provincial, Saguite Wayewol, qui leur permet de découvrir le championnat tahitien. Alors que plusieurs jeunes du district portent les couleurs de clubs comme Pirae, Dragon Manu Ura ou encore Vénus, Horizon Patho est mis en sommeil durant un peu moins de six ans. Un sommeil au cours duquel d’anciens cadres et quelques jeunes avaient décidé de relancer l’équipe jeunes, dont Jean-Marie Washetine est aujourd’hui l’entraîneur adjoint.

Le retour des joueurs au pays a toutefois véritablement donné un nouveau souffle au club. Auguste Washetine, qui a évolué à Tahiti, est aujourd’hui le coach de la formation. En 2015, l’année de la reprise, l’équipe de l’est de Maré devient championne de l’île. L’année suivante permet à la formation de confirmer sa motivation. Elle décroche le titre de champion des trois îles ce qui lui ouvre les portes de la Super League et parvient en demi-finale de la Coupe de Calédonie.

Il demeure aujourd’hui encore quelques figures du district, comme Jean-Claude Jewine, un ancien de Magenta, Edmond Bearune ou encore Jean-Paul Wamejo, pour accompagner les plus jeunes sur le terrain. Côté encadrement, ce sont les jeunes partis à la retraite qui ont pris la relève. Mais la participation à la O-League représente un nouveau défi qui nécessitera quelques aménagements. Il est plutôt inédit qu’un club de tribu parvienne à ce niveau. Une spécificité qui est loin d’être un détail puisque contrairement à de nombreux clubs des îles, Horizon Patho est basé à Maré et aligne sur le terrain des joueurs vivant dans les tribus du district pour moitié, l’autre moitié résidant sur Nouméa. Une identité particulière qui ne va pas sans générer certaines contraintes, comme le transport. Les frais de déplacement sont lourds pour le budget du club.

Donner une nouvelle dimension au club

Pour relever le défi de la O-League, l’équipe devra par ailleurs recruter deux ou trois joueurs plus expérimentés pour structurer davantage le jeu et trouver des encadrants, en particulier des éducateurs pour assurer la pérennité des résultats. L’idée est d’ailleurs de relancer l’école de football, mais aussi de développer le foot féminin, encore à l’état embryonnaire sur Maré. Un autre enjeu pour le club sera de parvenir à s’ouvrir à l’extérieur de l’île. Actuellement, une minorité de joueurs ne sont pas originaires de Maré, dont un jeune de Lifou. Kuan Bearune, le responsable de la communication ne cache pas les ambitions d’Horizon Patho de recruter des joueurs de l’ensemble de la Calédonie.

Une volonté d’ouverture qui s’accompagne d’une réflexion sur l’évolution du club. Depuis deux ans, les responsables envisagent une reprise d’Horizon Patho par la commune afin de lui donner une nouvelle dimension. En attendant la concrétisation de ces projets, les joueurs auront à démontrer leur talent sur le terrain face aux meilleures équipes du Pacifique. Le tournoi, qui doit se dérouler au mois de février-mars, pourrait toutefois être décalé au mois de juillet. Reste à savoir où il se tiendra.

M.D.

©Horizon Patho

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market