Hommage unanime à Hilarion Vendegou

Les obsèques du grand chef, maire de l’île des Pins et ancien sénateur de la République ont été célébrées, jeudi dernier, à Vao. Famille, amis, proches, représentants politiques et civils, plus de 1 000 personnes ont participé à la cérémonie.

Un dernier hommage a été rendu à Hilarion Vendégou à la grande chefferie de Vao, jeudi, 6 jours après son décès, à l’âge de 78 ans. Coutume, discours et office religieux ont ponctué cette journée de recueillement. Ceux qui l’ont côtoyé dans ses différentes fonctions ont salué son engagement tout comme sa personnalité. Hilarion Vendégou exerça tout d’abord le métier d’instituteur à Moindou, Hienghène, puis Koné. Il s’est lancé ensuite en politique, d’abord à Koné sur la liste municipale de l’Union calédonienne, puis sur une liste RPCR sur son île, à Kunié. Il est devenu maire de l’île des Pins en 1989. Il a également été élu à la province Sud, puis au Congrès et enfin, il a siégé sous l’étiquette UMP de 2011 à 2017 en tant que sénateur de la République.

Son décès a suscité de nombreuses réactions. On retiendra notamment l’hommage de Laurent Prévost, haut-commissaire de la République. « Au cours de plus de trente ans de mandats électifs, il fut un militant infatigable de la défense de son territoire et aura agi pour le développement raisonné, notamment sur le plan touristique, de son île à laquelle il était particulièrement attaché. »

« Un homme passionné »

Thierry Santa, le président du gouvernement, a salué « l’équilibre entre la coutume et la République qu’incarnait si bien Hilarion Vendegou » ainsi que « sa simplicité », « sa fierté de sa culture » et son « élégance de cœur ».

« J’ai eu la chance de côtoyer un homme passionné qui avait beaucoup d’ambitions pour son territoire. Il aura prôné le développement raisonné de Kunié en réussissant le subtil équilibre entre développement économique et respect des traditions. Il était un homme engagé pour défendre les valeurs qu’il avait au plus profond de lui », a confié Sonia Backes, la présidente de la province Sud.

« Une référence »

« C’était un homme complet, une grande personnalité du monde kanak, c’est une référence maintenant. C’était quelqu’un d’engagé à tous les niveaux pour le développement de son île, de son pays et pour la promotion des Kanak et de tous les habitants de ce pays. Même fatigué, à 78 ans, il était dans la recherche de solutions. Il avait une sacrée personnalité, il était très autoritaire », se souvient Roch Wamytan, président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie.

Au-delà des institutions, des représentants politiques, des proches, on retiendra également les paroles de sa fille, Laura Vendégou. « C’est un exemple à suivre (…) Être un supporter de la jeunesse, prendre soin de nos plus vieux, garder intacts le patrimoine et l’histoire de son île, dédier sa vie à la coutume. Qu’elle perdure, qu’elle progresse, qu’elle vive, qu’elle évolue avec son temps », a-t-elle déclaré.

D.P.

©Rassemblement

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market