Hienghène et la folle année 2019

Jamais le football calédonien n’avait connu un club aussi dominateur. Cette année, rien n’a résisté à Hienghène Sports sur le plan local et régional. Retour sur cette saga.

11 mai : roi d’Océanie

L’affiche avait fait vibrer le monde du ballon rond en Nouvelle-Calédonie. Pour la première fois, c’est bien un club du Caillou qui allait être sacré champion d’Océanie. Une finale de O-League entre Hienghène et Magenta qui s’est déroulée au stade Numa-Daly dans une ambiance électrique. La bande à Bertrand Kaï n’a pas laissé passer sa chance et s’impose 1-0 au terme d’un match forcément tendu.

19 octobre : la Coupe est pleine

Hienghène, c’est l’équipe de la Coupe. En ce samedi soir au stade Numa-Daly, la formation de la côte Est participe à sa cinquième finale d’affilée, mais n’a plus connu la victoire depuis 2015. Voilà que les choses ont été remises dans l’ordre avec un match qui restera dans les annales de la Coupe. Un succès 5-3 face à Lössi, pour une revanche de la finale de 2017.

9 novembre : patron du Caillou

Avec 15 victoires pour cinq nuls et une défaite, la saison de Hienghène en championnat ressemble à une promenade de santé. Mais il aura donc fallu attendre la 18e et dernière journée pour que Hienghène valide ce que tout le monde attendait. Une victoire 4 -1 sur la pelouse maréenne de Patho, qui offre à la commune de la côte Est son deuxième titre de champion après celui de 2017.

18 novembre : déraillement à Strasbourg

Décidément, la Coupe de France ne semble pas faite pour Hienghène. Après des revers face à Poissy en 2013, puis en 2015 contre Épernay, la chute a eu lieu en Alsace. Une défaite 3-1 contre Pierrots Vauban Strasbourg, un club de National 3, cinquième échelon français. Une équipe qui était donc largement à la portée de Hienghène. Mais voilà, les Alsaciens étaient plus forts et les Calédoniens peut-être un peu trop projetés vers le Mondial des clubs.

11 décembre : si proche d’un exploit mondial

Il y a des défaites qui sonnent presque comme des victoires. Celle subie par Hienghène, au premier tour du Coupe du monde des clubs au Qatar, en fait partie. Face à l’équipe d’Al Sadd, les hommes de Félix Tagawa n’ont pas fait de complexe. Les deux équipes se sont quittées sur le score d’un but partout au terme des 90 minutes de temps réglementaire. Mais les prolongations ont été fatales à Hienghène, qui s’incline 3 -1. La fin d’une belle aventure et d’une saison magnifique.

A.B. ©Fcf

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market