Haltérophilie : une reprise en force

La saison a commencé en beauté, le week-end dernier, pour les haltérophiles du Caillou, à l’occasion des championnats de Nouvelle-Calédonie au Mont-Dore.

Six filles et sept garçons étaient rassemblés à l’Institut d’haltérophilie du Mont-Dore à l’occasion des championnats de Nouvelle-Calédonie et, malgré une pause forcée de plusieurs semaines due au confinement général, deux athlètes sont parvenues à valider des minima pour représenter le pays à l’étranger.

En plus de remporter la compétition chez les féminines toutes catégories confondues – d’après le ratio Sinclair, calculé à partir du poids de l’athlète et de celui de ses meilleures barres -, Prescillia Piotrowsky (60 kg à l’arraché et 74 kg à l’épaulé-jeté) s’est en effet qualifié pour les prochains Mini-Jeux, qui se dérouleront aux îles Mariannes du Nord, du 17 au 25 juin 2022.

« Trois ou quatre autres athlètes sont sur la bonne voie pour se qualifier, ils ne leur restent que quelques kilos à grappiller avant fin avril, notre date limite », assure Marcus Meozzi, président et entraîneur du club de l’Institut d’haltérophilie du Mont-Dore, qui fera également office de sélectionneur à Saipan. C’est notamment le cas de Sylvain Duclos, qui a remporté le titre national chez les hommes en soulevant les plus grosses barres (253 kg au cumul des deux mouvements) de la compétition.

De son côté, la prometteuse Anne-May Xenihate, 14 ans, s’est assuré un ticket pour les championnats de France de sa catégorie d’âge, mi-juin, en soulevant un total de 119 kilos. Prochain rendez-vous pour les lifteurs, mi-janvier, pour une nouvelle démonstration de force.

 

Titouan Moal (© Joy Jill)

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market