Frémissements

Passés les élections nationales et le faux départ pris par le gouvernement central sur la Nouvelle-Calédonie, les choses semblent enfin bouger entre Paris et Nouméa. Le ministre de l’Intérieur
et des Outre-mer Gérald Darmanin a visiblement pris contact avec les élus locaux, dont une partie n’avait pas apprécié d’avoir appris par Tweet qu’un comité des signataires serait organisé au mois de septembre. Les signataires historiques, notamment, ont été approchés.

Des représentants, et peut-être même le ministre délégué Jean-François Carenco, devraient venir très prochainement pour tenter en particulier de rétablir la confiance auprès des indépendantistes.

Après cela, il restera à définir s’il faut ou non des bilatérales officielles, puis si un dernier Comité des signataires est encore nécessaire avant de passer à un nouveau format qui donne davantage de poids aux nouveaux élus. Le FLNKS se positionnera sur ces questions lors de son congrès le 17 septembre.

Quoi qu’il en soit, les parties devront se retrouver pour des échanges de fond sur ce qu’ont été ces trente dernières années et définir un calendrier et des modalités pour parvenir à établir le futur statut calédonien. Les indépendantistes souhaitent le transfert des compétences régaliennes pour préparer le pays à l’indépendance, les loyalistes cherchent à installer durablement la Nouvelle- Calédonie dans la France avec un corps électoral revu. Il s’agira de trouver un juste milieu.

Mais les indépendantistes s’interrogent pour l’heure de savoir si l’État peut vraiment mener les discussions, le trouvant juge et partie après le rapprochement avec certains loyalistes. La méfiance est de mise, et certains parlent même d’impliquer d’autres médiateurs, comme les Nations Unies. En tout cas le temps presse, car le manque de visibilité continue de peser lourdement sur le territoire.

Avant cela, se profile le renouvellement des instances au Congrès. Les non- indépendantistes semblent se diriger vers une candidature unique pour la présidence. De quoi satisfaire cette fois l’Éveil océanien qui s’était autrefois positionné en faveur d’un équilibre au sein des institutions ? Là aussi, les discussions vont bon train…

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market