En attente de la position du LKS

Le LKS, formation créée en 1981 par le grand chef de Guahma, Nidoïsh Naisseline, fêtait ce week-end ses 40 ans d’existence à Nece, à Maré. Le parti, devenu Dynamique autochtone en 2019, avait invité les représentants des différentes tendances politiques, des représentants coutumiers et de la société civile. Il milite pour un pays émancipé en partenariat avec la France sous forme d’un État indépendant ou de territoire autonome, avec une délégation pour les compétences régaliennes. En 2018, Dynamique autochtone n’avait pas pris position, mais des cadres LKS avaient appelé à voter Oui. Le parti a, en revanche, soutenu le Non en 2020. Maré était alors la seule commune où le score du Non avait progressé entre les deux échéances avec une influence certaine de Dynamique autochtone puisque sur les 1 013 électeurs du Non de cette commune, un sur deux provenait du district coutumier de Guahma. Le parti comptabilisait 1 500 voix aux Loyauté en 2019. Son positionnement pour le troisième référendum est donc particulièrement attendu. Il sera précisé prochainement.

Web Design BangladeshBangladesh Online Market