[DOSSIER] Des colosses aux secrets bien gardés

La Nouvelle-Calédonie n’est pas une terre de géants. Ce sont ses eaux que de gigantesques animaux fréquentent. De juillet à septembre, des mastodontes des mers mesurant 12 à 15 mètres de long viennent s’y reproduire ou mettre bas : les baleines à bosse. Difficile de les ignorer lorsqu’elles daignent se montrer.

Leur saut bruyant, leur souffle de trois mètres et leurs immenses nageoires offrent des spectacles inoubliables aux observateurs chanceux.

« En danger »

Ces mammifères marins de l’ordre des cétacés sont présents dans tous les océans du globe. Une petite population trouve refuge dans le lagon calédonien, trois mois par an. En 2012, les estimations des scientifiques ont permis de dénombrer 1 000 à 1 500 animaux. Elles pourraient être plus nombreuses depuis.

Si dans le monde entier les baleines se sont remises des chasses, celles fréquentant le large de la Nouvelle-Calédonie « restent en danger », indique Solène Derville, biologiste marin de l’association Opération Cétacés. « Les populations océaniennes n’ont pas atteint une reconstitution totale de leur stock, explique la spécialiste. Elles ont été décimées à 90 % pendant les chasses. »

Les chercheurs et les bénévoles de l’association, fondée par la biologiste marin Claire Garrigue, les observent depuis plusieurs années afin de mieux les comprendre et de mieux les protéger. Grâce à des prélèvements, des analyses, des écoutes ou des photographies, ils tentent de percer tous les secrets qui entourent ces incroyables chanteurs des océans.

Brice Bacquet

Photo : La Nouvelle-Calédonie, avec d’autres pays du Pacifique Sud, est un sanctuaire pour les baleines à bosse qui sont protégées en province Sud – Opération Cétacés

Dans notre dossier

« Le chant des baleines à bosse est l’un des plus complexes du règne animal »
La biologiste marin Solène Derville travaille pour l’association Opération Cétacés. Ses bénévoles observent chaque saison les baleines à bosse et tentent de percer les secrets qui entourent ces mastodontes des mers.

Ils les connaissent sur le bout des nageoires
Ces chercheurs et bénévoles, forcément passionnés, de l’association Opération Cétacés observent chaque saison les baleines à bosse. Ils entrent dans leur intimité pour en apprendre davantage sur elles. Ces observateurs privilégiés racontent leurs rencontres, leur première fois et leur travail auprès de ces majestueux animaux sauvages.

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market