[DOSSIER] L’insécurité routière en chiffres et en graphiques

Chaque semaine, en moyenne, une personne meurt sur les routes calédoniennes et quatre sont hospitalisées en raison d’un accident de la route. En dix ans, 536 usagers ont perdu la vie. 

En 14 ans, le nombre d’accidents a bien été divisé par deux, mais le taux de mortalité reste quatre fois supérieur à la Métropole et deux fois supérieur aux autres territoires d’Outre-mer. Un constat dramatique, malgré les promesses des gouvernements successifs.
Les 18-34 ans sont les plus touchés par les accidents de la route. Par exemple, en cinq ans, 82 des victimes avaient entre 25 et 34 ans.
Selon le gouvernement, 55 % des morts sur les routes sont victimes de comportements irresponsables. Dans 45 % des accidents mortels, le conducteur est présumé à l’origine du drame.
Les accidents de la route surviennent surtout le weekend. 149 des 226 accidents mortels survenus entre 2017 et 2022 se sont déroulés soit un vendredi (30), soit un samedi (53), soit un dimanche (66).
Le 17e gouvernement relance une politique de sécurité routière. Réussira-t-il là où les autres ont échoué ? Des éléments de réponse et de réflexion dans notre dossier de la semaine qui interroge sur la fatalité de l’insécurité routière.

B.B.

Dans notre dossier

Web Design BangladeshBangladesh Online Market