Disparition de Bruce Shepherd

Le consul général de Nouvelle-Zélande pour la Nouvelle-Calédonie, Wallis- et-Futuna et la Polynésie française, Bruce Shepherd, est décédé samedi. Le diplomate, âgé de 55 ans, a succombé à une crise cardiaque. Il était en poste depuis 2017. Le gouvernement a rendu hommage à cet homme « attentif à l’évolution de la Nouvelle-Calédonie et soucieux de la prise en compte de toutes les communautés et de la construction d’un destin commun ». L’exécutif salue en particulier son travail dans les domaines de l’éducation, la formation, le développement des échanges commerciaux, le développement durable, ainsi que sa réactivité et sa transparence durant la crise de la Covid-19 avec la gestion des rapatriements.

La consule générale d’Australie, Alison Carrington, a aussi honoré le travail de cet homme « cultivé, visionnaire et généreux ». Le président de la province des Îles, Jacques Lalié, a par ailleurs mentionné son intérêt pour les modèles de développement sur terres coutumières comme source d’émancipation dans une communauté de destin.

Le Conseil économique, social et environnemental a fait part de sa tristesse et salué un homme de conviction. Les forces armées ont insisté, de leur côté, sur sa large contribution au développement de la coopération militaire franco-néo-zélandaise dans le Pacifique. Le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères, Winston Peters, a loué la vie et la carrière diplomatique de Bruce Shepherd qui l’ont conduit dans presque tous les coins du monde pour promouvoir les intérêts de la Nouvelle-Zélande.

C.M.

©Fanc 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market