« D’ici 2030, toutes les voitures seront électrifiées »

Le Salon du 4×4 se tiendra du 8 au 11 juillet à l’Arène du Sud de Païta. C’est l’occasion de revenir sur ce marché en pleine évolution, marqué par l’arrivée de SUV électriques et hybrides ainsi que de nouveaux véhicules de marques chinoises.

La tendance est mondiale. La Nouvelle- Calédonie n’échappe pas à l’arrivée sur le marché de SUV (Sport Utility Vehicles) électriques ou hybrides qui seront mis à l’honneur, cette année, au Salon du 4 x 4. Certes, pour l’instant, la vente de ce type de véhicule reste encore marginale. « Nous en avons vendu onze depuis le début de l’année sur un marché de 8 300 voitures vendues par an », précise Hervé Gibus, directeur marketing du groupe Jeandot.

Mais le marché pourrait exploser dans les prochaines années, car les voitures électriques et hybrides représentent l’avenir de l’automobile. « D’ici 2030, tous les véhicules fabriqués dans le monde seront électrifiées », selon Hervé Gibus. Pour l’instant, seuls les SUV de ce type sont commercialisés en Nouvelle-Calédonie, mais dans quelques années, on devrait également voir apparaître des 4 x 4 sans gasoil.

Renouveau des marques chinoises

L’autre tendance notable cette année, c’est l’arrivée de marques chinoises. « Il ne s’agit pas d’une déferlante, mais plutôt d’une diversification de l’offre. Pour l’instant, ces marques représentent environ 5 % des ventes de voitures calédoniennes, mais ce marché est amené à se développer », explique le professionnel. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas la première fois que les automobiles chinoises tentent de percer sur le marché calédonien.

Il y a eu une première tentative, il y a sept ans, mais les véhicules ne correspondaient pas au niveau de qualité des marques européennes ou américaines. Elles ont donc vite été cataloguées. Depuis, « elles ont beaucoup évolué, au niveau de la motorisation notamment. Et comme elles sont amenées à se développer en Europe, elles répondent désormais aux normes ». À noter qu’il s’agit principalement des SUV. Seuls trois pick-up chinois viennent d’être mis en vente.

Les SUV, 40 % du marché

Les pick-up représentent environ 20 % des voitures vendues actuellement en Nouvelle- Calédonie. « Ce qui influence le segment du pick-up, c’est le prix. Le passage à la TGC a beaucoup augmenté les prix et certains clients se sont retranchés sur des SUV », précise Hervé Gibus. D’autant que les SUV chinois ont la réputation d’être abordables même si leur prix est comparable à l’équivalent chez Dacia. Aujourd’hui, les SUV représentent environ 40 % du marché.

V.G.

©Autovolt

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market