Des renforts sanitaires pour Wallis-et-Futuna

Depuis le 6 mars, 55 cas de Covid-19, 52 à Wallis et trois à Futuna, ont été recensés, lors d’une large campagne de dépistage organisée après la détection du premier cas autochtone. Plus de 900 tests ont été réalisés pour tenter d’identifier, d’isoler et protéger les personnes contaminées ou les cas contact. La campagne de dépistage va s’intensifier avec l’arrivée de nouveaux tests et d’un nouvel automate, a indiqué le ministère des Outre-mer dans un communiqué.

Des investigations sont en cours pour préciser l’origine de l’épidémie et les conclusions de l’enquête « seront rendues publiques dans une logique de complète transparence », précise encore l’État. En complément, ce dernier annonce l’arrivée de premiers renforts sanitaires et de moyens matériels pour augmenter les capacités d’hospitalisation dans les prochaines semaines. Les services de l’État seront « pleinement mobilisés » pour apporter les soins et traitements utiles aux personnes atteintes par le virus et faire respecter le confinement et les gestes barrières.

À ce jour, trois personnes sont hospitalisées, dont une en réanimation. Un centre a été mis en place pour les personnes testées positives, mais certaines personnes seules sont autorisées à faire leur isolement à domicile. L’approvisionnement de vaccins se fera « dans les meilleurs délais ». La campagne devait initialement débuter fin mars avec le vaccin Moderna. Les liaisons aériennes seront maintenues afin d’assurer la continuité territoriale et d’approvisionner le territoire de tout ce matériel. Un « protocole sanitaire strict sera respecté par les compagnies aériennes ».

À noter que l’Agence de santé a procédé à la distribution de masques pour la population.

Le territoire est confiné depuis mardi pour une durée d’au moins 14 jours. Les rassemblements de plus de trois personnes sont interdits.

C.M.

©Capture d’écran Wallis-et-Futuna La 1ère 

 

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market