Des mesures fortes pour améliorer la sécurité en province Sud

La présidente de la province Sud et le procureur de la République annoncent conjointement des mesures contre la consommation excessive d’alcool et la protection des mineurs et la responsabilisation des parents. Elles rentreront en vigueur dès le 1er juin.

Conformément aux annonces de l’Avenir en confiance, lors de la campagne des provinciales, concernant la protection et la sécurité des Calédoniens, Sonia Backes, la présidente de la province Sud a dévoilé les mesures concernant la lutte contre l’abus d’alcool qui seront votées, ce jeudi, par l’assemblée .

Ces mesures, qui définissent le nouveau code des débits de boissons, ont été présentées dans le cadre d’une collaboration renforcée avec le parquet de Nouméa et le procureur de la République, Yves Dupat, qui en a profité pour présenter de nouvelles dispositions concernant la protection des mineurs.

Espaces dédiés à la vente d’alcool

Pour la présidente de la province Sud, « rétablir la sécurité et protéger nos administrés est une des priorités et cette sécurité ne va pas sans une politique efficace de lutte contre l’abus alcool (…) Toutes les autorités doivent se mobiliser activement pour stopper ce véritable fléau qui n’est plus tolérable ». C’est en ce sens que Sonia Backes a présenté les nouvelles dispositions modifiant le code des débits de boissons de la province Sud, une volonté qui avait déjà été dévoilée, fin 2019, et qui est soumise aux élus de l’assemblée ce jeudi.

Ces nouvelles dispositions portent sur la création d’espaces dédiés à la vente d’alcool dans les commerces de la province Sud, avec caisses séparées et présentation obligatoire d’une pièce d’identité (contrôle des mineurs notamment). En revanche, les interdictions de vente d’alcool le week-end et le mercredi après-midi seront abolies. Des restrictions horaires qui ont conduit au développement d’un important marché noir, selon la province Sud.

Ces mesures seront accompagnées d’un volet formation et d’aides financières aux petits commerces qui en auront besoin.

Délinquance des mineurs

Dans le cadre d’une collaboration renforcée avec le parquet de Nouméa, la présidente de la province Sud et le procureur de la République, Yves Dupat, souhaitent lutter plus efficacement contre la délinquance des mineurs. Pour ce dernier, « la justice ne peut pas seule porter cette problématique de la délinquance des mineurs, c’est bien que les collectivités telles que la province Sud puissent s’impliquer et venir en appui pour nous épauler sur la conduite des mesures judiciaires ».

C’est en ce sens que les forces de police et de gendarmerie auront des consignes particulières et devront systématiquement contrôler les mineurs non accompagnés et circulant sur la voie publique entre 22 h et 5 h du matin. Une main courante sera alors transmise à la Direction provinciale de l’action sanitaire et sociale (Dpass) afin qu’un contact puisse être rapidement établi avec les familles. L’objectif est de protéger les mineurs en danger en mettant un terme à la carence éducative des parents, manifestement démissionnaires.

Si malgré l’action engagée avec les travailleurs sociaux et les familles une récidive était à nouveau constatée, le versement de la prochaine allocation de rentrée scolaire pourra alors faire l’objet d’une suspension. Dans le cadre de l’opportunité des poursuites qui relèvent des compétences du procureur de la République, ce dernier pourra diligenter des poursuites à l’encontre des parents qui ne s’acquitteraient pas de leurs devoirs. L’objectif principal de ce partenariat est la responsabilisation des parents, d’autant plus que les cambriolages en Nouvelle-Calédonie sont près d’une fois sur deux les faits de mineurs.

DP.

©Province Sud 

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market