Des mesures d’exception ?

Nouvelle semaine agitée pour les forces de l’ordre. Dans la nuit de samedi à dimanche, aux alentours de minuit, deux gendarmes ont été blessés par des tirs, alors qu’ils intervenaient sur la RT1, aux abords de la tribu de Saint-Laurent, commune de Païta, où des jets de pierres sur des automobilistes avaient été signalés. Alors que les évènements de Saint-Louis sont encore dans les esprits, tout comme ceux de Bangou, ces nouvelles exactions criminelles viennent nous rappeler que ces délinquants nous font courir des risques insensés. Le haut-commissaire, Thierry Lataste, a une nouvelle fois condamné ces actions, le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a rendu hommage aux gendarmes, tandis que les forces de l’ordre et la justice ont procédé à plusieurs interpellations. Désormais, des élus vont jusqu’à réclamer l’extension de la situation d’état d’urgence au territoire. Si cette solution a été qualifiée d’extrême par certains, il est de toute façon évident que ces violences graves et régulières, proférées avec des armes de gros calibre contre les civils et les forces de l’ordre nécessitent des mesures d’exception. Il en sera sans aucun doute question en début de semaine prochaine à Paris, lors de la conférence sur la sécurité dans les outre-mer…

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market