Dernière ligne droite

La campagne électorale officielle débute ce lundi, 21 septembre, et se déroulera jusqu’au vendredi 2 octobre. Six formations politiques ont été autorisées à y participer : l’UNI, l’UC-FLNKS et Nationalistes, le Parti travailliste, deux groupes des Loyalistes et Calédonie ensemble. Pour défendre leur position respective, elles sont habilitées à faire de la propagande par courrier, par affichage, de diffuser des spots audiovisuels. La mise sous pli du matériel électoral se tient ces mercredi et jeudi, à la mairie de Nouméa, par le biais des services du haut-commissariat et le soutien de jeunes adultes en voie d’insertion. Les 180 500 électeurs inscrits sur la liste spéciale pour la consultation recevront donc très prochainement les documents des six partis ainsi que deux bulletins de vote.

Dans les faits, l’État est déjà en période de réserve et la campagne de terrain a bien démarré. Contrairement à 2018, les partis ont fait l’effort de proposer autre chose qu’une position pour ou contre l’indépendance, avec globalement trois projets. C’est une avancée qu’attendaient les Calédoniens.

En revanche, cette campagne est indéniablement plus frontale que la précédente. Les positions, les paroles se sont durcies. Le comité des sages a fait état, mercredi, « de signes manifestes de tensions à la fois politiques et économiques » venant « perturber le climat de la campagne », alors que 2018 reste, pour le coup, « une référence d’un débat démocratique dense mais serein ». Les sages pensent que la société calédonienne aurait beaucoup à perdre si cette même sérénité et cet apaisement n’étaient pas de mise pendant et après cette échéance capitale. Pour cette raison, ils invitent les responsables politiques et les acteurs de la société civile à veiller à « ne pas blesser la société calédonienne » par leurs propos ou leurs initiatives « précipitées et irréfléchies » et, finalement, de rester fidèles à la parole donnée il y a trente ans.  Les Calédoniens vont voter, mais il s’agit aussi de ne pas oublier qu’ils souhaitent surtout avancer, en espérant un jour pouvoir parler d’autre chose…

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market