Chômage partiel, toujours pas d’indemnisation des entreprises

Certains chefs d’entreprise trouvent le temps bien long. En cause, le délai du versement de l’allocation Covid-19 qui prévoit la prise en charge de 70 % du salaire brut, dans une limite de 4,5 fois le salaire minimum garanti pour un dispositif de chômage partiel spécifique. Le gouvernement a récemment décidé d’augmenter la durée du dispositif de trois mois pour les structures ayant le plus souffert. Il n’empêche que les entreprises commencent à s’impatienter. Certaines qui disposaient de la trésorerie nécessaire ont pu avancer le paiement des salaires en attendant. Rien n’a, pour l’instant, été viré et certaines sociétés, prises à la gorge, commencent à souffrir. Comme nous le rapportaient plusieurs chefs d’entreprise, la Cafat et la Direction du travail restent injoignables par téléphone. Aucune information quant aux indemnités des mois d’avril et mai, y compris pour les entreprises bénéficiaires de cette aide. Nous avons contacté le gouvernement qui n’a pas donné suite à nos sollicitations.

M.D.

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market