Chance et vigilance

Le président du gouvernement, Thierry Santa, s’est exprimé devant la presse pour détailler les nouvelles mesures qui entreront en vigueur lundi, durant six semaines, c’est-à-dire jusqu’au 14 juin à minuit.
On observe que la plupart des activités seront autorisées hormis les grands rassemblements où il serait impossible de pouvoir identifier les personnes si un cas de Covid-19 devait être découvert et où les gestes barrières, dont la distanciation sociale, ne pourront être garantis tout comme le port du masque. Cela représente peu d’activités, mais les acteurs de ces secteurs seront les plus touchés sur la durée et ils pourront ressentir une forme d’injustice en voyant que la Nouvelle-Calédonie fonctionne par ailleurs quasiment normalement. Notamment les transports, qui pourront fonctionner à taux plein, en appliquant simplement le port du masque. Mais nous devons faire confiance aux autorités sanitaires, politiques dont les recommandations et la gestion nous ont permis d’obtenir le résultat très enviable que nous connaissons.
Il est, en revanche, nécessaire que nous gardions en tête que la situation pourrait basculer d’un jour à l’autre. Comme l’a dit le président, nous vivons dans un monde « infesté » par le Covid-19. S’il n’est pas possible de vivre à 100 % en autarcie, ne serait-ce que pour le fret et les mouvements de personnel d’État, nous pouvons tout faire pour affiner nos dispositifs, nos stocks, pour garder également nos distances dans la mesure du possible. Malheureusement, on observe que les bonnes pratiques ont vite été oubliées. Restons vigilants…

Imprimer

Back to Top

Web Design BangladeshBangladesh Online Market